• Billet 231

    Retrouver ainsi cette liberté de créativité qui jaillit spontanément en nous-m'aime...
    Plus on met de résistance à cela, plus chaque lien qui se rompt avec l'ancien, se ressens comme étant douloureux...
    Alors le mental monte aux créneaux, arguant le fait qu'il est le gardien des traditions, que sans lui, c'est la déroute, que l'on se fragilise, il veut tout refermer, redevenir maître des frontières.
    Poser un cadre cher mental n'est pas construire une boite hermétique, hermétique en apparence.
    Poser un cadre directeur c'est donner une intention de lumière pour un mieux être, un mieux vivre, bref c'est émettre un souhait de lumière et laisser faire l'Univers en retour.
    La suite ne nous appartient pas, nous qui voyons avec nos yeux d'humains illusionnés par tant de miroirs aux alouettes.
    Quand rien ne va plus, quand les choses semblent se liguer à nous faire trébucher sur notre chemin de lumière.
    Alors il est temps de se poser en son axe vertical, (l’œil du cyclone), d'ouvrir les bras, et de respirer, de ré oxygéner ainsi tout son être.
    Rien d'autre à faire, l'Univers pourvoit aux justes intentions ainsi jaillit spontanément la Source en nous-m'aime.
    Philippe Octavius Pushan
    Billet 231
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :