• Billet 216

    Et si d'aventure, nos pérégrinations pouvaient continuer à nous émerveiller éternellement....
    Et si d'aventure, l'amour était notre unique constante au sein des méandres de ce temps braillard et arrogant....
    Et qu'en ce monde secoué par mille turpitudes, ainsi nous progressions à tâtons, enlacés comme soudés, unis bouche contre bouche...
    Et qu'en ce monde fragmenté, nous découvrions notre unité par petites touches...
    Viens prend ma main, explorons, cheminons, suivons le fil d'Ariane de notre amour céleste et rayonnant...
    Viens je pressens que la route est encore longue mon cœur, mon éternel joyau étincelant...
    Philippe Octavius Pushan
    Billet 216
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :