• Billet 208

    Le cœur est comme une fleur.

    Il n’exalte son parfum que pleinement ouvert et exposé à la lumière.

    Et ce sont les vents, respiration des Dieux, qui se chargent de transporter sa fragrance, aux quatre coins du monde.

    Alors respire, remplis-toi du parfum de la vie.

    Hume cet air suave et vivifiant.

    Ce que tu respires est le parfum des cœurs ouverts, il porte un nom commun l'amour.

    Alors aux quatre coins du monde, respire, respire l'amour.

     

    Philippe Octavius Pushan 

    Billet 208

    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :