• Billet 195

    J'ai longtemps bourlingué dans des univers froids et sombres.
    J'ai erré dans des enfers ou se consumaient des planètes.
    J'ai mis mes mains sur mes oreilles pour ne plus avoir à entendre les vents déchirants des âmes errantes.
    J'ai accepté de garder ces univers du sombre néant.
    Et durant tous ces temps-là je n'ai jamais cessé de penser à toi.
    Philippe Octavius Pushan

    Billet 195

    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :