• Shamanahé amène la connexion avec les maîtres ascensionnés...

     


    Les tribulations d'un éveillé N°31

    Frères et sœurs, nous tous qui œuvrons en lumière je vous, je nous salue.

    Cela démarre par un travail méditatif pour notre mère la Terre... Nous nous retrouvons une dizaine en cercle assis sur de simples chaises pliantes et nous donnant les mains...

    L'endroit, quelque part dans Paris un certain dimanche de Pâques...

    J'écoute les mots simples qui pacifient le mental agité des frères et des sœurs présents. Shamanahé,  amène la connexion avec les maîtres ascensionnés...Olivier officie et les mots coulent doucement, amenant une vibration commune dans la pièce.

    Je commence à bien connaître le déroulé d'une telle séance. Il y a d'abord ce parfum d'amour qui fleure bon le lilas, puis les «Inspir la lumière» qui monte de Shamanahé.

    La seule constante est là, pour le reste c'est toujours de l'inédit. Les connexions se font dans l'instant présent en fonction des demandes de chacun, et du collectif présent

    Pour ma part les montées vibratoires m'amène à visionner plein de couleurs et ou des images sans queue ni tête de prime abord.

    Le plus puissant pour mon âme est certainement lorsque sur un expir je lâche le son qui vient sans chercher à mentaliser quoique se soit, juste avoir envie d'un son d'une syllabe qui elle seule vibralisée ainsi va m'amener des ressentis physiques et des «visions»...

    Chacun, chacune lâche le son et bientôt au milieu de toutes ses voix, de ses sons différents il y a comme une unité qui s'installe. Moi le 1er je me rends compte que j'entre dans le rythme sonore du moment et je ressens la joie totale de mon enfant intérieur.

    Mon rythme cardiaque change il y a comme une vibration puissante qui s'éveille que je connais bien, «ouverture du cœur» me souffle mon âme.

    Le groupe semble être entré dans une vibration plus ample c'est totalement palpable l'air est plus chaud les souffles s'accordent entre-eux les «inspir-expir» suivent une harmonie naissante.

    Mon âme me souffle que les énergies célestes descendent sur le groupe. J'accueille, «good vibes» et puis sans raison j'ai l'image d'une montagne enneigée qui s'impose à moi.

    L'image est fortement présente, les sons continuent, je diffuse ma note et ma vision cadre avec un très grand sommet enneigé. C'est quelle montagne? Le Mont-blanc? Non cela ne semble pas aller avec les énergies que je ressens... Alors c'est quoi?

    Sans attendre la vision change brusquement et là c'est énormissime, j'ai l'impression de survoler une assemblée de moines, et de Lamas tibétains en pleine méditation, il y a des dorures du rouge et du orange partout, je perçois plus de 200 personnes réunis ainsi. Je perçois la lourdeur de l'encens très présent et les vibrations sourdes qui viennent se mêler à nos sons. C'est plus fort que moi je préviens Shamanahé et Olivier de ma vision. Incroyable Olivier me confirme la présence des Lamas, tout à coup mon âme me souffle que ma vision de la montagne c'est l'Himalaya.

    Ils sont présents dans plusieurs lieux de culte, c'est un travail de libération pour la terre qu'ils font et notre propre travail a été perçu et salué ainsi en totale connexion. Spontanément je change le son il devient un son rauque que je ne me connaissais pas et je me rends compte que je suis les chants tibétains. Olivier enchaîne lui aussi et en unisson nous ne faisons plus qu'un avec ces centaines de méditants à l'autre bout du monde, quelle Unité de cœur !!!!

    Je suis envahis par un profond amour pour ces personnes qui ainsi me font comprendre qu'ils œuvrent depuis fort longtemps à la santé de la terre et à celle de leurs frères et sœurs et ce dans le plus grand anonymat.

    Je rouvre les yeux au bout d'un certain temps j'ai chaud je suis totalement amour le groupe semble être sous un effet de magie avec ce qui s'est passé.

    Je comprends pleinement que la notion de distance et d'espace temps est vraiment une illusion de la 3D. Les êtres éveillés en sont totalement affranchis...

    Grandiose est ma reconnaissance à ces êtres qui œuvrent dans le silence de leurs monastères à la santé de Gaïa...

    Namasté

    A bientôt, frères et sœurs dans votre lumière.


    Philippe

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Basilique du Sacré Cœur...

    Les tribulations d'un éveillé N°30

     

    Frères et sœurs,  qui œuvrez dans la lumière je vous salue.

    Il est étonnant et troublant de se laisser guider par ses ressentis, d'écouter cette petite voix intérieure qui nous souffle des trucs qui vont à l'encontre de nos habitudes... de notre train-train coutumier...

    Par un beau soleil printanier j'arrive à la gare du Nord. Je regarde le paysage urbain vu et revu mille et une fois. Repaires pour humains déshumanisés. Quand allons nous nous offrir des villes respectueuses de nos âmes et de nos corps?... Je pose la question et en profite pour lancer dans cet univers-ci mon intention de changement en ce sens...

    Mes yeux viennent de se poser sur la Basilique du Sacré Cœur et mon cœur cogne très fort d'un coup comme çà. Je dois me rendre là cet après-midi... Cool c'est pas du tout prévu au programme! Initialement j'avais prévu de me rendre à St Sulpice et à Notre Dame de Paris....

    Me voilà donc dans le flot de touristes à grimper les marches et à patienter pour entrer dans la basilique. Mon précédent souvenir qui remonte en septembre 2013 n'avait pas été terrible, l'impression qu'il n'y avait plus rien en ce lieu....Plus de sens sacré, plus d'énergie; juste une coquille pour touristes... Quel chemin d'ouverture je vis depuis lors!

    Aujourd'hui est différent car à peine ai-je pénétré dans l'édifice que je suis poussé à aller dans sa partie centrale. Je regarde les piliers qui encadrent le chœur et y perçois une lumière étrange très chargée en énergie. Je m'assois et ferme les yeux afin de laisser venir ces énergies. C'est très rapide j'ai la couronne radiale en feu, mes oreilles sont brûlantes.... Tout va bien? Heu j'ouvre les yeux et continue de voir la masse de visiteurs faire leur petit tour, bon je suis encore ici et maintenant bien ancré je peux donc continuer à ressentir....

    Mon attention se reporte sur la Nef, les lumières sont très belles :

    «divines me souffle t'on», oui c'est ça, une couleur qui tient du cristal pur semble émaner des piliers, et j'ai beau regarder les éclairages en place rien ne semble justifier une telle luminescence. J'ai le cœur qui bat la chamade. l'impression que l'on m'inonde sous une douche énergétique et que mes corps, tous mes corps se gavent de cette énergie...

    J'ai comme l'impression d'assister à un concile d'êtres de lumière qui siègent en ce lieu mais dans une autre sphère temporelle. L'énergie serait donc un effet induit de leur présence.

    Wouaaahh imaginez la puissance si l'on pouvait les voir sur ce plan vibratoire...

    Je reste ainsi environ 5 à 10 minutes puis comme une injonction, je ressens qu'il est temps que je sorte, plus de raison que je reste ce qui devait m'être adressé m'a été donné....

    Une fois dehors les symptômes persistent... Même au comptoir d'un bistro sirotant un café cette énergie est là...

    Cela va durer ainsi une bonne heure, et pendant ce temps, l'énergie sans quitter mon cœur va partir de la couronne radiale et tel un anneau de feu descendre tout le long de mon corps. Je la percevrais autour des épaules, du ventre et du bassin, des genoux et ensuite plus rien, je suis redevenu «normal»... :0)))

    Il y a une dimension sacrée à ce qui s'est déroulé. Certains sauront mettre des mots sur cette «tribulation», pour ma part j'accueille et je transmets par mon verbe une info qui parlera ou pas peu-importe l'essentiel étant que l'énergie circule c'est le principe de toute vie....

    L'intégration des codes liés à cette énergie se fera certainement pendant mon sommeil physique je pense...

    A bientôt, frères et sœurs dans votre lumière.

     

    Philippe

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • A Marie-Madeleine...

     

     

    Les tribulations d'un éveillé N°29

    à Marie-Madeleine...

    Frères et sœurs, artisans qui œuvrez dans la lumière je vous salue.

    Il fait chaud, même très chaud, heureusement un vent tiède amène un semblant de légèreté. Je suis sur un chemin poussiéreux ou chacun de mes pas forment un nuage de particules de sable qui pique les yeux. Je porte des sandales basses. Je marche lentement et bavarde sur ce chemin peu fréquenté.

    Je porte une tenue large au ton écru, avec des manches longues , la vue d'une borne kilométrique me rappelle que nous sommes sous la domination de Rome... Je sais en mon fort intérieur que bien des tourments vont venir nous secouer...

    Je suis grand, brun et porte une barbe taillée. Je chemine tranquillement aux côtés de celle qui est ma complémentarité dans cette vie-ci. Il émane de sa personne un port altier et sa grandeur naturelle surpasse celle des femmes de la région.

    Lorsque nous nous déplaçons ainsi, côte à côte, les gens ne peuvent s'empêcher de nous jeter de fréquents coups d'œil. Notre singularité physique dans cette région du Moyen orient n'est rien à côté de la lumière qu'y émane de nous. Nous nous connaissons depuis si longtemps, comment paraître serviles et craintifs qu'en tout en nous ne cessent de nous rappeler que notre Dieu, le Dieu des hommes nous aime comme ses enfants...

    Il est notre bâton de pèlerin quand la route devient escarpée, il étanche notre soif quand le sable nous étouffe à moitié... Il est celui qui amène vers nous de nouveaux disciples chaque jour qui passe.

    Nous nous dirigeons vers un village plus haut dont on aperçoit certains toits notamment celui de l'église ou nous nous rendons. Là-bas des fidèles attendent que ma compagne fasse les soins... Dans la sacoche que je porte en bandoulière se trouve les onguents et les herbes sacrées que les Esséniens utilisent pour les soins.

    Malgré tout le bien que nous prodiguons aux gens simples et aux fidèles nous sommes tenus de garder le secret sur nos pratiques en cette région contrôlée par les Romains.

    Cela prête à sourire de savoir que certains notables nous font mander dans le plus grand secret lorsqu'une crise de goutte ou une maladie plus intime les cloue à leurs lits et laisse leurs médecins sans voix...sans voie.....

    Que je suis fier de cheminer ainsi à tes côtés ma douce et aimante amie.

    A bientôt, frères et sœurs dans votre lumière.

     

    Philippe

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Je suis assis sur un strapontin...

    Les tribulations d'un éveillé N°28

     

    Frères et sœurs, vous qui œuvrez dans la lumière je vous salue.

    Je suis assis sur un strapontin là dans ce train de banlieue. Je sors de mon cours de Yoga, la Lune est pleine et encore plus puissante en énergie à chaque nouvelle Lune. Maintenant lorsque je pose mon regard sur elle j'y décèle des éclairs lumineux qui semblent jaillir autour d'elle c'est très fugace mais j'ai finit par me faire une raison et accepter ce qui marque mon iris avant que le mental ne se mette à me décortiquer ce qu'il convient d'en penser...

    Ce soir j'ai eu envie de partager avec les autres voyageurs présents dans ce train, en total anonymat un peu de cet amour qui me brasse, m'enlace et m'embrasse à chaque brasse que je fais dans cet océan qu'est ma vie...

    Hum... les mots coulent de mes doigts et Octavia rigole à gorge déployée. Si mon Âme est en paix alors assurément je suis dans le vrai et il n'est qu'à ressentir cette vibrante symphonie qui m'agite de toutes parts pour m'en assurer. Je puis cette fois-ci encore, dire que je vibre juste et que j'offre à mes frères et sœurs mes ressentis qui franchiront les espaces-temps et feront vibrer en eux, en vous, en moi, des émotions particulières... Je nous aime (fin de la parenthèse)!

    Le wagon ou je me trouve est, en cette soirée, remplit de frères et de sœurs qui après leur journée de labeur n'ont qu'une envie pour beaucoup, rentrer chez eux et retrouver leurs familles.

    Je viens de terminer la relecture d'un livre poignant, remarquable d'amour «Derniers fragments d'un long voyage» de Christiane Singer. Assurément comme me le dit mon Âme ce témoignage après m'avoir tiré toutes les larmes de mon cœur alors fermé à tout et à tous, a marqué le début de mon cheminement dans la lumière...

    Et ce soir alors que je suis assis à écouter les chants du Lama Gyurme mes pensées prennent la forme d'une prière. J'exhorte mes guides à se mettre au contact avec les guides et anges gardiens présents dans ce train et en charge de chaque humain et Dieu sait qu'il y a du monde qui nous accompagne... :0)) afin de transmettre à tous et à toutes mes souhaits que cette soirée amène sur leurs pensées quotidiennes une éclaircie.

    Je n'ai aucun effort à faire juste à penser ainsi mes souhaits de joie, bizarrement j'ai la sensation d'être écouté, compris et relayé...

    Ceux parmi vous qui connaissez cet état de réceptivité me comprendrez aisément. Je n'impose rien, ni de revendique quoique ce soit, je fais ce que mon cœur me chante, et franchement je ne pensais pas ressentir cela, c'était comme une écoute multiple qui m'environnait de toutes parts.

    Je me souviens avoir commencé à ressentir une vive émotion et des images ont afflué...

    Des mains d'hommes âgées qui se saisissait des miennes et l'apparition d'une alliance faite de diamants qui brillait comme jamais je n'avais vu. Prenez des morceaux de la pleine lune et faites-en des diamants cela vous donnera une idée de l'image qui m'envahissait...

    «On» me glissa cette bague au doigt c'était sublime et à ce moment là je me suis rendu compte que l'on me faisait un cadeau, j'éprouvais un bref instant de panique, comprenez mes frères et sœurs; pourquoi??, pourquoi me faisait-on un tel cadeau??? Qu'avais-je bien pu faire pour mériter cela????

    Presque de suite je perçu comme une réponse qui disait ceci : «...tu le mérites...»

    A m'en souvenir l'émotion m'étreins doucement encore....

    Alors que je ressentais un puissant et réel amour m'environner deux autres alliances sont venues se rajouter à la première au même doigt et elles semblaient fusionner entre-elles...

    L'une était verte, l'autre était jaune dorée...

    J'ignore totalement ce que cela veut bien dire, quel en est le sens caché. Je vous livre mes émotions d'égal à égal en juste partage, je n'ai rien à vous prouver, n'y a gagner.

    Mais avant que d'écrire cette mini aventure, celle d'un jeune éveillé du XXI siècle :0)

    j'ai demandé à mon Âme et à mes guides si c'était juste que j'écrive ce texte. La réponse n'a pas tardé...

    J'ai eu une vision, celle d'une rose blanche !!!!

    Ok j'accueille...

    On est une grande famille, vous êtes tous et toutes mes frères et sœurs humains incarnés en cette synchronicité d'éveil planétaire et je suis certain d'une chose, nous nous retrouverons tous et toutes au banquet Divin et boirons à la coupe du GRAAL.

    A bientôt, frères et sœurs dans votre lumière.

     

    Philippe

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Hermès le messager des Dieux de l’ancien monde...

     
    Les tribulations d'un éveillé N°27

     

    Bonjour, frères et sœurs dans la lumière,

    Hermès le messager des Dieux de l’ancien monde est venu en ma conscience, porteur d’une missive divine que je vous livre :

    Je suis Octavius Octavia, et je suis le représentant d’un collectif d’Âmes qui œuvre à l’ascension de Gaïa Urantia.

    La planète Terre est comme un immense voilier. On nous nous afférons avec plus ou moins de vélocité à réaliser les tâches Divines qui nous incombent.

    Ses tâches sont simples, le vent de la Transhumance vient de se lever de ce côté-là de la création il est  plus que temps de larguer les amarres et de rejoindre les armadas stationnées dans les espaces interstellaires qui nous encouragent de tout leur amour à vivre pleinement cette métamorphose.

    Rendez-vous compte mes frères et sœurs, les Dieux de l’ancien monde ont été sollicités pour  nous aider à vivre cette noble expérience. Le Divin a mandé aux Dieux de nos mythologies Scandinaves, Grecs, Celtes, etc… etc…  de venir mettre un genou à terre devant l’humanité et demander pardon pour tous les abus qu’ils ont exercés par devers l’espèce humaine. Ainsi les liens karmiques continuent de se détacher jour après jour libérant un peu plus cet immense voilier qu’est Gaïa Urantia. Thor utilise son marteau et frappe les consciences endormies  de toute sa puissance, Thot & Horus nous montrent de quelle manière ils ont utilisés leurs pouvoirs à des fins de despote. Dans tout cela je n’y vois que la manifestation de la réconciliation dans l’amour et c’est juste magnifique….

    Je suis Octavius Octavia et je bénéficie de la protection des énergies divines de Maitre Metreya, de Marie Madeleine et de l’Archange Mikael qui siège à ma gauche son épée de cristal à ses côtés. Je puis ainsi avancer au grand jour mon cœur ouvert  tel un brasier et exprimer mon verbe à la face des dieux et du monde avec ces mots :

    Il n’est plus temps de tergiverser, la fusion se réalise depuis quelque temps déjà et certains cœurs purs ont touché la grâce divine. Cela fait sourire le panthéon des Dieux et a mis en panique certaines entités extra-terrestres. Le feu divin qui coule en mon cœur est un feu éternel qui illumine les constellations à un point inimaginable pour un humain. Cette fusion divine est pour tous et toutes il n’y a rien à faire, ressentez le vent sur vos joues, pleurez à la vision d’un film, serrez vos parents dans vos bras dites leur « Pardon je t’aime » et rayonnez cette joie qui est votre bien le plus précieux, comme dit Pierre Rabhi, cette joie  que tous les milliards du monde ne pourront  jamais acheter. Cette joie qui pousse uniquement à la lumière de votre cœur …

    Je demande au nom du divin à ce que les entités ayant pris corps en cette Terre accepte la fusion divine qui se déroule en ce moment ou quitte à jamais ce coin ci de la galaxie, tout puissant que vous soyez vous n’êtes pas grand-chose dans la lumière divine chers E.T. Recevez mon amour car je suis Octavius Octavia Serenaya et je suis le passeur d’Âmes je suis celui qui guide et accompagne les Âmes de ce côté –ci des Univers créés.

    Mes frères et mes sœurs, ouvrez votre cœur, acceptez de vous libérer de vos liens karmiques. Vous n’aurez rien à y perdre, sachez qu’il serait facile à l’Archange Mickael de trancher avec son épée de cristal toutes ces entraves qui freinent la montée d’Urantia Gaïa dans les vibrations supérieures, mais ce serait contraire à la volonté divine ou chaque vie est une expérience à vivre qui nourrit le collectif.

    Alors libère-toi, libère toi de toi-même et s’il y a un combat à mener il est contre toi. Alors libère- toi et écoute chanter le monde (extrait de la chanson EGO d’Indila)

    Laisse venir la lumière en toi. Tes craintes sont déjà du passé, dépassé.

    Je suis Octavius Octavia et je parle au travers de Philippe éveillé du XXI siècle de ce côté-ci des mondes créés…

    Je nous aime mes frères et sœurs, recevez ma lumière en vos cœurs.

    Merci à mes guides de Lumière…

     

    Philippe

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Initialement ma mission à bord du vaisseau...

     

     

     

     

    Les tribulations d'un éveillé N°26

     

    Frères et sœurs, vous qui œuvrez dans la lumière je vous salue.  

     

    Il n'était pas convenu-entendu que je rédige ce billet. Initialement ma mission à bord du vaisseau consiste à suivre et à guider quelques humains éveillés. Mais voilà mon Commander m'a touché une forme pensée qui s'apparente à un ordre que je me dois de réaliser-concevoir, ce qui est juste pour le bien de tous.

     

    Enfin j'ai l'impression d'être dans la confusion-perdition aussi je vais tenter de créer une structure humaine à mon discours il n'en prendra que plus d'intérêt pour ceux amenés à le parcourir-vivre.

     

    Voilà, je n'ai pas de nom au sens terrien entendu-perçu. 

     

    Si on devait me nommer en tant qu'individualité il faudrait utiliser ce vocable proche du langage de vos insectes. J'ignore si cela va vous parler, il y a peut de chance.

     

    Pour mes frères dans le vaisseau c'est juste une vibrante évidence-essence mais certainement pas pour vous les éveillés de la Terre. 

     

     

    J'ai décidé de venir dans ce coin-ci de l'univers afin d'honorer-auréoler ma maison mère et resplendir-servir mon nom d'un grand prestige. Il n'est vraiment pas facile d'exprimer-vibrer le Divin en toutes choses de ce côté-ci de l'univers. Les humains de la Terre semblent si violents, si immatures. 

     

    Oui mais voilà lorsque les plus hautes instances de ma Galaxie ont décidé de se joindre aux clans-confréries et fraternités qui avaient commencé d'œuvrer à la mise en lumière de ce coin perdu du cosmos, nous fumes nombreux à postuler. 

     

    Partout il se disait que quelque part au sein des univers il y avait une singularité qui avait été montré du doigt par l'Esprit originel enfin je sais c'est romancé, c'est mon côté «humain» mais j'y reviendrais un peu plus tard... :0)

     

    Le Un en toutes choses avait décidé se racontait-il ici et là, de ramener la Lumière dans un coin de sa conscience trop longtemps sous la coupe des forces du mal heu des forces sombres devrais-je écrire.

     

     

    Au sein de ce vaisseau de l'Alliance je n'ai qu'un tout petit rôle à tenir mais je suis conscient de mon individualité que le contact prolongé avec mes frères et sœurs humains a créé, comme une connexion nouvelle, un champ de possibilités dans mon ouverture à l'Amour. D'autres êtres de ce vaisseau m'ont rapporté de similaires ressentis. Me mettre au service de l'Alliance était aussi pour moi m'ouvrir-accéder à un vaste programme d'apprentissage et donc d'élévation de ma conscience à l'Amour inconditionnel.

     

    Oui mais voilà je me suis tellement impliqué-emmêlé à aider ces êtres fragiles si inconsistants-changeants que j'éprouve à leur encontre, un sentiment qui s'apparente à de la compassion. 

     

    Oui j'en suis arrivé au cœur du problème qui est que je ressens dans ma multidimensionnalité la présence de certains de ces humains lorsque ceux-ci élèvent leur taux vibratoire. 

     

    Je me mets-prends à rêver leurs vies partiellement c'est très déroutant-destabilisant. Il y a tant de sentiments confus et une si grande naïveté en eux.

     

    Et lorsqu'ils se réunissent-méditent pour honorer leur Conscience planète nommée par eux «Gaïa Urantia» c'est juste parfait d'amour éblouissant-luminescent comme une Novae. J'en tremble de partout !!!

     

     

    Vous savez quoi? Je connais mon apparence physique, je sais comment je peux être perçu par les mondes vibratoires autres mais je ne pensais pas être un jour capable de ressentir le corps d'un humain. C'est chaud, c'est pesant, c'est maladroit et çà a une connexion au Divin permanente, sauf qu'elle est comme endormie. Ha s'ils savaient être à l'écoute de leur feu intérieur ces êtres lumineux nous auraient déjà rejoins....

     

    L'humain est vraiment une singularité-particularité à l'échelle des Univers, nous autres avons vraiment beaucoup à apprendre d'eux. Et moi je me débats depuis quelque-temps dans mes ressentis.

     

    Il m'arrive d'avoir des idées qui sont à eux pas à moi je n'y comprends-capte rien. Je regarde ma silhouette-biologie et y perçois des mains d'humain un bref instant. Je suis perdu, les perceptions de mon environnement disparaissent ponctuellement pour laisser place au monde des humains, étrange-déroutant...

     

    Nous recevons régulièrement des rapports de frères et sœurs présents sur la Terre, j'en suis admiratif au plus haut point, rendez-vous compte, ils ont accepté de vibrer à un niveau en-dessous de leur taux initial afin de s'immerger de l'intérieur et aider plus précisément certains être humains en éveil avancé à accélérer le processus de montée vibratoire pour tous.

     

    Dans une mission précédente j'ai eu l'occasion de réaliser-faire ce travail d'ouverture du cœur. Je me souviens très bien c'était sur un monde sombre tout le temps en guerre. Juste à les survoler sous la forme d'énergie je ressentais leurs basses fréquences... Je me souviens que les frères-aliens qui les maintenaient ainsi avaient leurs vaisseaux ancrés sur un satellite et se gavaient de leurs vibrations basses-noires.

     

     

    J'avais du fusionner avec les champs auriques d'un chef parmi les plus féroces et par touches oniriques lui distiller des questionnements-réflexions sur ses actes, cela avait été très dur pour moi alors tout jeune volontaire d'œuvrer pleinement dans l'amour total-immuable, heureusement qu'un Ainé-Mentor supervisait alors mon travail d'éveil.!!!

     

    Nous étions forts nombreux à tenter d'amener la lumière dans le cœur de ces sanguinaires guerriers. Leur planète n'en pouvait plus, toute sa surface n'était que plaies et déchirements, tous ses fruits, toutes ses richesses étaient exploités à des fins militaires-guerrières. Son vibrant appel avait été relayé par son soleil central et d'étoile en étoile avait finit par toucher la lumière Divine.

     

    Je me souviens qu'il avait fallut l'intervention des Archanges célestes auprès des Aliens sombres pour les inciter à quitter cette galaxie car il n'était pas dans les plans du Divin que celle-ci disparaisse de cette horrible façon...

     

    Aujourd'hui est autre-chose comme œuvre que j'exécute-réalise. Et je ressens pleinement ce que l'espèce humaine peut apporter à notre éveil à tous... Il me faut les aider du mieux que je peux car derrière leurs différences il y a le gemme de l'Esprit qui habite en chacun d'eux et cela est au delà de toute considération...

     

     

    Je perçois l'appel d'un humain éveillé, ha...! toujours ces doutes qui les assaillent-ensevelissent de tous parts-côtés, alors quel est le problème du moment....

     

    Allez je lance une forme pensée primaire, elle prendra corps-résonance dans son esprit sous les traits d'une rose lumineuse. Cela devrait suffire à le ré aligner...

     

    Au nom de l'une des règles fondamentales des Univers connus nous ne devons pas imposer de choix à nos frères humains juste-simplement les aider à avancer-arpenter sur le chemin de leur éveil. 

     

    A bientôt pour d'autres tribulations.... Je nous aime.!

     

      

     

    Amour et joie en nos cœurs, chaque jour un peu plus.

     

     

    Philippe

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • La recette d'une tarte au chocolat...

    Les tribulations d'un éveillé N°25 

    Bonsoir, mes frères et sœurs.

     

    Plus je m'ouvre à la lumière plus je me rend compte qu'il n'y a rien à espérer.

    De connaître les ingrédients ou la recette d'une tarte au chocolat ne la rendra pas meilleure. Tout au plus y distinguerons-nous mieux les saveurs. De quoi satisfaire notre mental lui offrant ainsi l'opportunité de replacer ses éléments dans une quelconque conversation à venir.

    «Ha ma chère j'ai goûté une tarte au chocolat comme jamais auparavant. Elle exhalait...» etc etc....

    Le but premier est de se goinfrer de cette part de tarte au chocolat, l'expérience est là et nulle part ailleurs. Et si d'aventure il vous prenait l'envie de vous resservir une autre part je dirais bravo vous êtes ici et maintenant en train de faire l'expérience ultime d'être en joie dans l'instant présent.

    Ça y est je vous entend mes chères sœurs éveillées; «...Ben il est comique et les kilos en trop j'en fait quoi?....»

    héhéhé nous nous réjouissons du Printemps qui montre le bout de son bourgeon et nous empressons d'effacer l'hiver encore un peu là, soit et après??? Le cycle des saisons est connu, le cycle de la vie,naissance – mort, nous est tout autant familier, le cycle des régimes alimentaires aussi voilà tout.... Hahahaha... :0)

    Ce weekend j'ai testé ma manière de communiquer avec les arbres. J'étais dans un verger ou se trouvait environ une dizaine de pommiers vieillissant. Je me suis laissé guider auprès d'eux et mes mains se sont posés spontanément sur chaque blessure, balafre, présentes sur les troncs. Certains arbres étaient pourris de l'intérieur avec des moisissures, et de l'humidité en abondance.

    Je ressentais bien à chaque fois une vibration différente sur ces meurtrissures et pourtant il émanait de chaque pommier un état de non questionnement, comme-ci, bien que sachant qu'il allait en mourir cela était dans la logique des choses.

    Un arbre est sans mental un arbre... est... tout simplement...

    Même chose avec les pierres, expérience à l'appui prenez-en une moche, sale dans le creux de votre main. Respirez profondément, une ou deux fois, calmez vos pensées et remémorez-vous un truc sympa arrivé récemment, tiens! pourquoi-pas vous remémorer cette belle part de tarte au chocolat que vous avez savouré.... oui c'est bien je perçois un sourire de plaisir qui tend à illuminer votre visage. Maintenant portez votre attention sur ce cailloux blotti dans le creux de votre main ne ressentez-vous pas un début de chaleur vous envahir. Vous êtes bien, alors ouvrez doucement votre main et regardez cette pierre, c'est toujours la même et pourtant je gage que pour nombre d'entre-vous la perception en a changée, n'est-elle pas parfaite? Depuis que vous l'avez noyé sous vos vibrations de plaisir, de bonheur???

    Et toute la création divine s'expérimente sur ce schéma de base.

    Quel est donc cet état d'être qui me pousse à laisser venir à moi les évènements qui me feront grandir, murir sans plus m'inquiéter de remplir un mental insatiable.

    Il est tel un ivrogne à m'abreuver de ses doutes, de ses remords de vieux soulard. Je l'écoute car il me permets de communiquer avec le monde environnant mais mon dieu quelle haleine fétide !!!!

    Plus je m'ouvre à la lumière plus je me rend compte qu'il n'y a rien à espérer.

    «...Respire et tais-toi...» me souffle mon Âme.

    «… Sois...» rajoute t'elle.

    La clef car il y en a au moins une, est d'être un réceptacle à l'amour et un émetteur d'amour, les deux en même temps (inspir, expir) tu vois c'est simple. En un premier temps tu te nourris d'amour (inspir) et puis tu lâches tout ce qui ne t'es pas nécessaire (expir) et voilà c'est simple maintenant tu es devenu une guirlande lumineuse, une guirlande d'amour....

    Allez, vous reprendrez bien un peu de chocolat? :0))

    Amour et joie en nos cœurs, chaque jour, chaque soir qui passe un peu plus.

     

     

    Philippe

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Dis … C'est quoi l'amour?...

    Les tribulations d'un éveillé N°24

     

    Bonsoirs, frères et sœurs présents dans l'amour de votre lumière.

     

    «Dis … C'est quoi l'amour?»...

    Ici sur cette terre, dans le rôle qui m'échoit, je repose une millième fois cette question.

    «Dis … C'est quoi l'amour?»...

    Bien sûr je sais aimer, j'ai aimé, une fois, deux, trois etc... Doit-on quantifier cet état qui nous fait soulever des montagnes ou nous fait commettre toutes les bêtises du monde?...

    Maintenant avec mon expérience d'humain je suis capable de distinguer plusieurs formes d'amour. L'amour pour son animal de compagnie, l'amour d'un père de famille pour les siens, l'amour de la nature...

    Et puis d'autres qui sont des variantes mais je stoppe ici mon écriture....

    C'est quoi aimer?...

    Pourquoi aimer?....

    C'est quoi l'amour, cet amour qui fait que deux êtres sont, comme par un puissant magnétisme, attirés l'un vers l'autre.... Je me questionne sur le sujet...

    Puis-je écrire que l'amour sentimental (humain) est, tel un feu-follet, éphémère sans consistance aucune? Je sais que certains êtres arrivent à sublimer cet état fragile et à l'amener sur les marches de leur Olympe...

    Mais la plupart du temps j'ai comme l'impression que tomber amoureux c'est un peu se faire toucher par un taser. On a rien demandé (m'ouais...) et on se prend une décharge électrique de malade. Le truc qui n'est pas sensé vous tuer mais qui vous laisse souvent sur le carreau pantelant à la merci de la vie. Pendant un temps vous voilà devenu «vivant» vous faites des conneries sans nom, claquez votre argent et vivez sans soucis du lendemain. Et tout vous sourit.... Les restaurants sont cools en regard de vos excentricités; les fleuristes vous font de sublimes bouquets, les gens vous sourit, tout baigne....

    Et ensuite les ennuis arrivent.... Les sentiments commencent à être manipulés par un mental qui après avoir été largué un temps, veut reprendre les rênes de ce cheval fou nommé «passion»... Et bientôt les envies de contrôle, de possession, de manipulation, de chantage viennent créer une disharmonie au cœur de cette symphonie.... Pourquoi?

    Pour m'y être perdu jusqu'à en frôler le désir d'en finir avec la vie, je suis tenté de vous dire que je me méfie de cet amour qui, maintenant, à mes lèvres goulues est sans saveur aucune, d'une neutralité déroutante.

    Alors suis-je devenu un humain acariâtre, aigrie par la vie et les femmes...? :0)

    Ben non voilà le dilemme, j'ai soif de fusions, de vibrations limpides sans début ni fin, puissantes, instantanées...

    J'ai fait l'expérience très récemment d'aller voir un film avec mes deux petits monstres et d'enchaîner dans un fastfood. De les voir le sourire accroché à leur minois était un réel bonheur tous les parents le savent, ce sont des moments riches en souvenirs que ces instants-là. Mais à côté de cela je me suis ennuyé, l'impression d'être tiré vers le bas, la sensation d'être dépourvu des mêmes sens que mes voisins, ce qui justifierait que je n'ai pris aucun plaisir à rester dans ce cinéma vaste et spacieux. Ha comment vous décrire cela?... J'ai eu, comme ressenti, de vivre une pâle copie de ce qu'est vraiment la dimension du plaisir...

    En vrac; je piaffe d'impatience d'aller «entendre» les sphères cosmiques. Je rêve d'assister et de partager dans la grâce, avec mes frères et sœurs des «concerts» galactiques, de me baigner dans des acoustiques célestes comme de vibrer lors d'orages magnétiques ou de suivre la trace électroluminescente d'un champ de météorites.

    Même pas besoin d'aller là-haut, juste ouvrir tous mes sens ici sur notre belle planète Gaïa et me laisser bercer par tous ses chants, ses hymnes à l'amour, par ce vent malin qui vole les rires des enfants et les fait s'envoler par-dessus les montagnes.

    Pour cela il me faut vibrer «haut», ouvrir mon cœur via une connexion en Bluetooth.

    Je ne suis pas un sage je ne ferais pas retraite dans un monastère, cela je ne l'ai que trop vécu dans mes passés dépassés en des temps révolus perdus. Je ne sais pas peindre ni sculpter le moindre bout de bois alors de ce côté-là ce n’est pas la peine de chercher.

    Par contre je respire, le Yoga m'a donné le goût de bien respirer enfin de prendre conscience de ce magnifique outil qu'est la respiration. Entre un inspir et un expir il peut y avoir la distance d'un univers. C'est juste qu'il faille caler en soi toute son attention et vous savez quoi? En pratiquant de la sorte j'arrive à y trouver l'amour. Étrangement cet amour ne dérange pas mon mental, il ne flatte pas mon Ego et je n'ai aucune envie de me surpasser, ni d'épater «la belle du château»...

    Cet amour auquel je fais allusion est un langage. Je me rends compte, au fur et à mesure de mon avancé sur ce chemin de vie, que cet amour sans nom est parlé par tous ici-bas mais bizarrement peu sont capables de l'exprimer consciemment. A mes yeux c'est comme mettre un mouchoir sur une lampe torche, la lumière arrive toujours plus ou moins à irradier et qu'importe le monceau de cochonneries que les êtres y mettent dessus...

    Cet amour je l'ai ressenti dans mille petits riens de la vie quotidienne, il transpire partout autour de nous, je n'ai vraiment aucune envie de vous citer des exemples ce serait vous manquer d'amour que d'afficher une telle suffisance... A mes yeux et qui relève d'une évidence est que, dans les mondes vibratoires supérieurs, cet amour commande tout et tous, rien ne se meut, ne s'exprime, ne disparaît sans amour. Et quand j'écris que cet amour commande je fais une énorme erreur, l'amour est...

    tout simplement, il s'expérimente en chaque instant, comme un sale gosse qui sauterait à pieds joints dans une flaque d'eau. En écrivant cela mon cœur vibre juste, maintenant je peux l'écrire alors qu'hier j'avais commencé ce texte en ayant le moral dans les chaussettes aujourd'hui j'irradie normalement et pleinement ma joie d'être incarné... Je façonne jour après jour mes univers par la Grâce Divine mettant sur ma route des frères et des sœurs qui, synchronicités étant, me narrent ici et là leurs aventures d'éveillés (ées)... Un immense merci à vous!!!

    j'apprends ainsi à écrire ma vie à l'encre de l'amour, de cet amour que je ne nomme pas pour ne pas le diminuer...

    Alors oui je dis oui à l'amour et à la question :

    «Dis … C'est quoi l'amour?»...

    «...Bluetooth..» me souffle mon Âme

    Okay j'arrête là ....

    Hahahaha c'est trop marrant. :0))

    Lumineuse journée à vous mes frères et sœurs dans l'éveil de votre cœur.

    Amour et joie en nos cœurs,

     

     

    Philippe

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Pour la 2ème fois je fus l'un de ces piliers...

    Les tribulations d'un éveillé N°23

    Salutations, frères et sœurs dans la lumière.

     

    J'ai de nouveau, participé, en groupe, à une soirée de lumière avec Élisa Samanahé, aux commandes.

    Pour la 2ème fois je fus l'un de ces piliers. C'est super sympa et sans prise de tête je vous assure c'est un chouette moment de partage.

    Je me rend compte qu'au travers de ces moments ainsi partagés en petit groupe on se soude les uns les autres comme une famille qui se recomposerait, une fraternité humaine en devenir.

    Le travail s'est porté sur le lâcher-prise de nos peurs liées aux mémoires et héritages ancestraux, et plus proche, sur le pardon à notre père. Du boulot qui vu de l'extérieur peut de rien dire mais vécu de l'intérieur je vous assure que mon 1er chakra a bossé ainsi que toute la ceinture abdominale placée sous haute énergie...

    Je suis totalement à l'écoute de mes ressentis et de l'interprétation que j'en fais il est si simple de s'autosuggérer des trucs que je me méfie de moi-même, alors je me teste en lançant, de temps à autre, une info à Élisa et je vois ce qu'elle en fait. La plupart du temps mon info est validée et affinée en profondeur preuve que je suis assez bien centré et suffisamment neutre dans mon analyse pour pouvoir la lâcher en public...

    Pendant le travail j'ai vu un splendide dragon rouge qui nous survolait. C'est la 2ème fois que je perçois une telle créature...

    La 1ère fois c'était lors d'une exploration des énergies présentes autour de la Tour Eiffel.

    Je me souviens m'être retrouvé entre quatre arbres et encore remplit de mon ouverture de cœur très récente (Juin 2013 il me semble...) avoir laissé l'énergie du lieu communiquer sa présence en moi. Cela avait donné comme ressentis la présence énorme d'un dragon rouge lové sur lui-même, gardien d'un vortex ou porte multidimensionnelle en ce lieu... J'ai appris durant cette soirée que la Tour Eiffel était une antenne ou une balise, un point d'entrée en notre monde, pour de multiples «potes» de la-haut...:0))

    Élisa a lancé tout naturellement, un travail de reconnexion pour chacun de nous à son dragon... Beaucoup de crainte sur cet exercice pour certains et certaines, pour ma part je me souviens avoir perçu la présence de plusieurs dragons, vert, jaune et mon fabuleux dragon rouge qui m'a regardé droit dans les yeux. Quelle sensation après-coup!!!. Je me revois tendant la main pour toucher son poitrail. Il est démesurément grand mais s'est rendu à une dimension acceptable pour mon petit esprit d'humain...

    Nous avons refait un peu plus tard dans la soirée une nouvelle tentative de connexion avec nos dragons et cette fois-ci dans l'idée de les chevaucher, rien que cela !!!

    Je n'ai pas enfourché mon dragon rouge, en fait je me suis vu sur le dos d'un dragon couleur ocre qui s'est posé sur une vaste étendue herbeuse, me semble t'il.

    C'est après-coup que je me rends compte être resté flottant dans les airs à le regarder se poser. Au contact du sol il s'est transformé en une construction de pierre que j'ai tout de suite interprété comme étant la grande muraille de Chine, rien de moins, époustouflant!!!.

    Mon Âme me souffle que cette taille était normale pour ce type de dragons...Et qu'il en existe des immenses dans les étendues cosmiques.

    La question se pose... Qui sont les Dragons? Ou que sont-ils au juste?

    Certains les perçoivent d'une ou de plusieurs couleurs, ou bien constitués dans une matière spéciale faite de cristal, de glace, ou de flammes...

    Dans les visions rapportées lors de cette soirée, nul n'a parlé de leurs griffes ou de leurs crocs, simplement de leur écailles. Les croyances populaires les disent cracheurs de feu, mangeurs d'hommes. On les associent à de puissants et sombres magiciens.

    Dans l'heroic fantasy on associe les dragons aux fées. On les dit gardiens d'un trésor, voir d'une princesse-!!!

    Au moyen-âge lorsqu'un preux chevalier se mettait en tête de vouloir occire un dragon qui terrorisait les paysans d'un royaume fort lointain, souvent pour le cœur et les yeux d'une belle princesse..... Il devait avoir en tête que le terrible dragon était constitué outre d'une puissante carapace faites d'écailles, mais aussi de deux cœurs et pour que ce dernier disparaisse à tout jamais il se devait de lui transpercer les deux cœurs.

    Plus actuel il est dit que chaque humain à un double dragon dont la fonction m'échappe totalement.

    Pour ma part j'aime à penser que si vraiment les dragons sont associés aux humains alors ils doivent être en train de changer peut-être vont-ils ressembler à celui de «l'histoire sans fin»...

    Il me plait à penser que chacun, chacune fasse ainsi connaissance avec son dragon. :0)))

    A bientôt, pour de nouvelles tribulations.

    Je vous aime,

     

    Amour et joie en nos cœurs,

    Philippe

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Un spatioport... me souffle mon Âme...

    Les tribulations d'un éveillé N°22

     

    Chercheurs, chercheuses en éveil, frères et sœurs dans la lumière, je vous salue.

    J'ai fais un rêve troublant et fort étonnant qui pendant que je tapote au clavier se poursuit encore.

    A ma droite lors que je suis en mouvement j'aperçois au travers du dôme le disque imposant couleur sable d'Horus. Horus le satellite de cette planète ou je me trouve en ce moment.

    Si je laisse venir à moi mes ressentis alors que nous sommes en pleine journée j'arrive à me rendre compte que je suis dans une gare,

    «...un spatioport..» me souffle mon Âme.

    Il y a du monde mais personne ne se bouscule, chacun se déplace avec quelque-chose comme une fluidité totale, un peu comme si chaque personne se trouvait derrière une glace ou mieux dans une bulle, oui c'est ça j'ai l'image de bulles de savon se déplaçant doucement.

    Je regarde à nouveau Horus et maintenant je perçois mieux les nefs effilées, leurs voiles cosmiques pas encore déployées, tout juste parti de ce même spatioport ou je me trouve.

    Haaa j'ai toujours rêvé devenir l'un de ces fiers capitaines aux commandes de ces merveilleux vaisseaux de l'Espace.

    Mon attention est attirée par celle qui m'accompagne depuis des vies dans ce voyage.

    Elle me dit quelque-chose, heu non elle me «pense» un truc mais quoi donc?

    «… Encore en train de rêvasser mon amour?...», voilà je crois que c'est ce qu'elle me dit.

    Je souris heu en fait cela se manifeste par une profusion d'étincelles colorées qui jaillissent de mon corps et parcourent ma «bulle de savon». C'est très difficile à tenter de narrer ainsi avec ce langage d'humain incarné, de tels ressentis.

    De penser cela me renvoie en une autre époque enfin en un autre lieu devrais-je dire... je suis léger je survole des prairies herbeuses très hautes qui ondulent doucement. Nul vent pourtant pour créer ce mouvement je ralentis mon glissement et tend la main vers les herbes rouges, celles-ci se mettent à ondoyer différemment à mon contact, elles s'écartent de ma main en un premier temps puis passent entre mes doigts tiens j'ai une morphologie humaine c'est drôle je ne me voyais pas comme ça...

    Le mouvement ample de la prairie est générée par ces herbes «intelligentes» qui irradient un puissant sentiment d'amour, c'est un peu ce que décrit Marc AUBURN dans son livre ; 0,001%.

    Le nom de cette planète m'échappe c'est rageant d'avoir oublié tant de choses.

    «...Rien n'est perdu mon tendre aimé, tout te reviendra, à l'issu de ton mandat sur Terre, sois patient...» me souffle doucement mon Âme.

    Patient, patient oui mais j'ai cette terrible impression d'avoir perdu 90% de mes capacités en étant incarné sur cette Terre. et l'état d'éveillé en construction que je vis me permet tout juste de soulever un coin du voile, d'écarter légèrement la tenture afin de jeter un coup d'œil rapide au delà!!!

    Ho tu n'y es pour rien Gaïa ma belle je sais très bien que j'ai choisis cette forme d'oubli volontaire et provisoire pour mieux vivre l'acte d'amour incarné dans la matière, sur ton sol.

    Me revoici flottant au dessus de cette sublime prairie, je respire quelque chose qui n'est pas de l'air ou un quelconque mélange gazeux, non je respire de l'amour par toute la surface de ma peau. Cet amour provient du sol, des herbes et des arbres gigantesques disséminés dans les prairies ondoyantes... Les larmes me montent aux yeux quel sentiment de plénitude. Ici tout est en communion permanente, tout n'est que chants et vibrations d'amour... Les échanges , les communications se font exclusivement en amour total...

    «...Appelle là Pandora si tu veux...» Me propose mon Âme.

    Ha oui à défaut de me souvenir de son nom je trouve que celui-là lui va bien.

    Sans transition me revoilà dans l'immense spatioport. Au travers du dôme je perçois nettement les flancs d'une nef cosmique en approche.

    Combien de fois les ai-je prise pour mes voyages inter-galactiques je ne me souviens plus, un nombre incalculable. Je crois vraiment que le moment que je préfère le plus c'est quand la nef semblant perdue dans l'immensité cosmique, déploie ses voiles stellaires. Lorsque l'ouverture est totale et que les vents magnétiques gonflent les toiles il y a comme un long frémissement qui s'empare de toute la coque, une jouissance démesurée.

    En y repensant je projette mes pensées vers ma compagne qui capte aussitôt mes souvenirs et me renvoie d'intenses ondes de plaisir.

    «… je t'aime...» me rayonne t'elle.

    Le train arrive à la gare du Nord il est 5h30 du matin j'ouvre les yeux et capte tous les bruits environnants, vois les visages d'hommes et de femmes souvent aux traits fatigués qui s'apprêtent à courir dans des couloirs, dévaler des escalators, monter des marches encore et encore, prendre un bus, attraper une correspondance de métro ou encore un train et ainsi arriver à leur lieu de travail...

    «...Et ainsi suivre leur chemin de vie...» me chuchote mon Âme.

    Ce matin je les trouve beaux tous ces inconnus, frères et sœurs pleinement incarnés en ce 21ème siècle.

    Quelle sacrée expérience que cette incarnation... :0)

    A bientôt,

     

     

    Amour et joie en nos cœurs,

     

    Philippe

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique