• Forêt de Namias...

    Les tribulations d'un éveillé N°41

    Hello mes amis (es).

    Je marche dans une forêt étrange. Mais qu'a t'elle d'étrange? On m'a dit tu verras elle est magique..... On n'est pas dans la forêt de Brocéliande, j'ai même oublié son nom à cette forêt alors où il y aurait-il un Merlin l'enchanteur?

    J'arrive en ce lieu un peu perdu un coup d'œil à mon téléphone cellulaire me fait dire pas si perdu que cela puisqu'il y a du réseau... Je connais au moins un village ou aucun portable ne capte!

    J'emprunte un sentier balisé classique et à peine deux pas fais que je me plante toutes antennes déployées... Ici il y a des «présences» faute d'être clair-audiant, clair-voyant, clair-sentant, bref d'être clair-quelque chose, je ressens une qualité vibratoire plus élevée en ce lieu comme si j'entrais dans une salle de bal et qu'à mon approche les voix se taisaient....

    Vous entendez ce bruissement qui semble attendre de ma part que je me présente?....

    Je stoppe ma progression, me centre sur mon cœur et me mets à parler la langue Originelle. Les mots, les syllabes sortent naturellement de moi sans effort, sans que mon mental n'y trouve mot à redire...

    Puis j'attends un peu et ressens comme un allègement de la vibration tout autour de moi. Alors j'entreprends de marcher lentement, posément, en conscience dirais-je.....

    C'est une forêt essentiellement composée de chênes, avec des pierres parsemant le chemin en des entrelacs m'obligeant à une circonvolution permanente au travers d'un méandre de pierres mousseuses et d'arbres saillants sur le chemin. Cela monte, descend, tourne un vrai dédale digne d'un labyrinthe.... Un labyrinthe vert.

    Mes mains se posent de ci de là sur des troncs d'arbres offerts aux caresses des visiteurs, car des visiteurs il y en a que je regarde me croiser armés de leurs gros souliers et de leurs bâtons de marcheurs randonneurs experts, professionnels de la marche escarpée. Ils passent, nous nous saluons, l'ambiance est bon enfant et je me dis combien parmi eux ressentent clairement le charme de cette forêt???

    Qu'est-ce qui les a poussé à venir en ce lieu? Pour certains c'est, cela se lit sur leurs visages, un challenge à relever, pour d'autres dans les groupes manifestement ils ne font que suivre le regard ennuyé rêvant d'être ailleurs oui mais voilà ce n'est pas eux qui ont décidé, le poids de la famille est là sur leurs épaules et rien ne semble les alléger alors je capte ces regards alourdis et y plonge le mien avec toute l'intensité possible de mon amour pour eux tous....

    C'est le lieu qui m'invite à être lumière éveillée pour tous et toutes, c'est ce que je ressens comme présence en ce lieu qui me mets en joie et élève mon taux vibratoire...

    Plus d'une fois je m'arrête afin de pouvoir ressentir intensément un bien-être, un quelque chose de différent qui vibre ici. Mon âme me souffle des mots fantastiques «fées, lutins, elfes...», alors je fais quelques photos de ces instants magiques qui se suivent et s'entrelacent comme ce chemin sinueux....

    A un détour je débouche sur un espace dégagé et presque circulaire, je ressens qu'ici c'est encore plus fort en vibrations. Les marcheurs regardent le zozo arrêté comme une statue, le sourire en coin, je les aperçois mais ne les captent plus vraiment.

    Toute mon attention est branchée sur cette place de village et mon âme tempête sous mon crâne qu'as-tu à me dire de si pressé Oh mon âme?

    «Ici est un carrefour de rencontres et de partages, c'est un lieu de palabres et d'accords commerciaux. Ici les élémentaux font commerce avec le peuple de l'intraterre, ils s'échangent des pierres précieuses contre certains aliments; des baies, des champignons et d'autres plantes. Tout me vient rapidement ainsi à l'esprit et puis je ressens une vibration particulière entre deux rochers et un arbre, mon âme me révèle que, là, se trouve une porte. Une porte, un vortex qui fait communiquer le monde de l'intraterre et le peuple des élémentaux de cette forêt.

    Elle me murmure :

    «Il y a un accord entre ces peuples; celui de l'intraterre nourrit la forêt par les sources souterraines et le peuple des élémentaux nourrit le peuple de l'intraterre avec les récoltes qu'ils font ici».

    Mon âme très en verve, me dit encore ceci :

    «Tu sais, tu parlais de Brocéliande tout à l'heure mais vois tu par l'intraterre toutes les forêts sont inter-connectées. Les liens entre ces peuples devraient servir de modèle aux humains et quand cela sera le moment tout sera dévoilé pour le bonheur de tous mais pas maintenant c'est encore trop tôt. Ta lettre va passer pour une histoire amusante voilà c'est comme çà, pour l'instant..... Quelque-uns comprendront tes écris mais peu et c'est juste, tout est juste...».

    Je ressens un grand moment de partage, comme si on m'offrait des poignées de diamant. C'est du pur amour il n'y a aucun calcul, offrir ce qu'il y a de plus beau est pour eux un geste tellement évident c'est une grande leçon sur le partage que je reçois là.....

    Je vais ainsi continuer à marcher en ce lieu féérique pendant un bon moment encore, vibrants de tous mes sens. Puis vient le temps de rentrer avec dans mon cœur, le bonheur d'avoir un cours moment durant partagé quelque chose de merveilleux, la rencontre du 3ème type au fond des bois.... Un truc marrant comme cela et en même temps très intense par l'amour partagé...

    Je vous souhaite à tous et à toutes de faire ce genre de rencontres, c'est maintenant que cela se passe pas dans un futur à venir, c'est ici et maintenant.

    Joie, joie en nos cœurs.

    Namasté

    A bientôt, frères et sœurs.

    Philippe (Octavius-Octavia)

    Je remercie les énergies divines, mon âme et tous les guides qui bossent à plein temps dans l'amour inconditionnel...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • La guerre des Mondes....

    Les tribulations d'un éveillé N°40

    Bonjour mes amis (es).

    Me revoici parmi vous, comme si je nous avais jamais quitté un seul instant! ;0)

    J'erre dans ma demeure et me demande au vue des transformations qui arrivent dans mon environnement si je vis un rêve....

    Une part de moi est comme déçu de cette «révolution» qui ne ressemble pas à la guerre des mondes. Un truc bien sensass qui balaie tout sur son chemin telle une tornade.....

    Il est temps que je me pause et clarifie mes pensées...Mon enfant intérieur me conforte en ce choix... J'ai entamé l'An 2 de ma re-naissance, c'est bien peu face aux périples que certains anciens ont traversé sur des périodes de 10, 15, 20 ou 30 voir 40 ans.

    Pour avancer ainsi il fallait vraiment que l'âme soit chevillée au corps... Amusante image qui me fait sourire...

    La montée en puissance des énergies de lumière m'amène moi,vous, nous tous à choisir notre camp c'est essence-ciel... Oui je sais il n'y a qu'un camp, heu pardon il n'y a aucun camp.... (mon âme sait et rigole...), mais certains & certaines se baladent parmi les démons de leurs vécus et la clarté aveuglante d'une certaine lumière dite céleste....

    Perso j'ai fais mes prises de conscience en un temps record (c'est un constat) et il me reste encore un ou deux petits trucs à virer ensuite ce sera méga cool. Le hic est que ces petits trucs sont des machins ayant traversé toutes mes incarnations alors transmuter ces trauma ne se fera pas d'un claquement de doigts. Et pourtant les synchronicités sont là pour attester que tout se déroule selon un processus régulier et respectueux de chacun, chacune...

    Oui on est loin d'une invasion d'extra-terrestres, et pourquoi cela ne se passe t'il pas ainsi? Une unique raison à cela mais qu'elle raison.... l'Amour!!!. Ce concept tant véhiculé et qui est présent partout même dans le cœur de la brute la plus épaisse. L'amour qui dans le monde du vivant pulse en chaque expression de la vie du végétal au minéral en passant par le règne animal...

    L'amour est la vibration unique de la manifestation ultime... Cosmique...

    Cette unique vibration nous la portons tous et toutes en nous, quelque part.....

    Ce n'est pas un virus qui s'attrape. L'amour est, en chaque pulsation de vie, présent, semblant n'attendre que notre prise de conscience pour fleurir en l'espace sacré de notre êtreté...

    Dès nos premières interrogations et prises de conscience l'amour nous enveloppe et nous protège de nous-même, de nos réactions impulsives qui pourraient nous nuire.

    L'amour propose mais jamais n'impose, vous savez le libre-arbitre..... ;0)

    L'amour est source de toute création....

    Jusqu'à un certain point, on bénéficie de son libre arbitre et pour ma part, à force d'écouter venir à moi les «signes» et de pacifier mes karmas et tourments passés, mon âme descend de plus en plus en moi. Mon âme est UN dans son expression d'amour à mon égard, et ses conseils sont toujours adaptés à la situation que je traverse, mais cela n'est pas toujours du goût de mon ego enfin, plus j'écoute mon âme moins j'ai l'impression d'avoir de libre arbitre...

    Je ressens en moi comme un appel à aider mes frères et sœurs et aussi par voie de conséquence Gaïa. C'est ainsi, comme de savoir que j'ai besoin de manger ou de dormir. J'ignore totalement la forme définitive que prendra cet appel mais pour l'instant cela se fait par l'expression écrite et aussi par la parole comme guidance inspirée... Et depuis déjà au moins deux mois la langue originelle est devenue mienne sans que j'en comprenne un mot ou un concept, enfin si quelquefois je reçois une sensation qui globalise une phrase mais c'est rapide et très rare... A échanger en langue O avec d'autres qui la traduise est déroutant car totalement sans compromis et toujours dans un amour total. Tout peut être dit en langue O sans que cela soit blessant, irrespectueux, dévalorisant, au contraire j'ai l'impression de complimenter la personne à qui je m'adresse même lorsque je ne partage pas totalement son point de vue... Et parler à mes animaux de compagnie ou aux arbres en langue O est bluffant, la sensation de communiquer de cœur à cœur c'est génial !!!!

    Pendant longtemps j'ai pensé que se plonger dans la spiritualité nous coupait du monde, qu'à force de se regarder le nombril on en oubliait la vie autour de soi... Cela a été vrai lorsque l'astral était très présent mais depuis quelques années il est permis d'être un homme ou une femme «spirituel» dans notre société active, ce n'est pas gagné tout le temps mais l'acquis est que nous pouvons plus facilement être qui nous sommes au quotidien, des êtres pétris d'amour, vibrant l'amour et dispensant l'amour autour de nous de multiples manières....

    Et puis pour moi le message s'éclaire en lettres lumineuses sur mon front tel un panneau publicitaire, je me dois d'afficher ce nouvel état dans lequel je me sens si bien, j'y rencontre des êtres humains, frères et sœurs fabuleux, qui partagent de plus en plus mes ressentis et alors que chacun et chacune avancent avec ses prises de conscience personnelles, je me sens comme un poisson dans l'eau, alors vraiment le monde actuel je le laisse s'éloigner de tout mon cœur et m'attache à vibrer mon monde. Un monde fait de tolérance de créativité et d'amour permanent.

    Un monde ou il fait bon communiquer avec les arbres, les animaux, les étoiles ou passer son temps à élever les enfants sera (est) une tache honorée et respectée par tous...

    Dans mon monde on est là, à créer dans l'amour toutes sortes de choses ou d'activités plaisantes en accord avec nous-même à l'unisson de toutes nos extensions et selon les besoins inspirés...Et je pense sincèrement que rayonner depuis son cœur ce sentiment de félicité dans nos grandes villes est un réel travail d'ouverture à la lumière. Nos belles cités si pesantes, que beaucoup de frères et de sœurs les «fuient», pour ma part je veux être un phare dans la nuit urbaine et éclairer tous ceux et celles qui vont, qui sont, en train de s'ouvrir à leur véritable multidimensionnalité....

    Namasté

    A bientôt, frères et sœurs.

    Philippe (Octavius-Octavia)

     

    Je remercie les énergies divines, mon âme et tous les guides qui bossent à plein temps dans l'amour inconditionnel...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Ikthar n'est pas un chat ordinaire...

     

    Les tribulations d'un éveillé N°39

    Bonjour à vous, cœurs de lumière, je vous salue.

     

    Mes souvenirs s'estompent comme le soleil au couchant.

    Pourtant en moi se dévoile tout particulièrement une scène comme au premier jour.

    Aujourd'hui encore le soleil s'apprête à basculer de l'autre côté de l'horizon.

    Toute cette journée a été placée sous une implacable canicule. Cela fait maintenant un mois qu'il n'a pas plut, rien, pas une seule goutte d'eau, juste une rosée très matinale qui a permis à la nature de tenir, tenir un jour de plus, chaque matin passant.

    La chaleur est encore très présente mais je me pose quand même sur la terrasse de ma demeure. Un dais y a été dressé par mes gens mais je le délaisse pour aller m'accouder à la balustrade encore chaude. De là j'ai une vue totale sur la vallée et l'immense palmeraie que je supervise... A perte de vue mes palmiers dattiers se disputent l'espace avec les dunes de sable du désert.

    Je suis encore jeune pour tenir en main une telle propriété mais mes appuis au sénat romain et surtout auprès du consul présent en ces terres ont très largement facilité l'obtention de ce poste... L'or ouvre toutes les portes c'est bien connu.!

    Le proche feulement de mon chat m'avertit que ce dernier m'a repéré et vient chercher son poids de caresses. Ikthar n'est pas un chat ordinaire il est mince et grand, le poil ras gris de robe et avec de très larges oreilles. Ses yeux jaune doré (ambre) lui donne un air mystérieux qui met mal à l'aise la plupart de mes gens...

    D'un saut souple et gracile Ikthar se pose sur la balustrade et commence à ronronner de plaisir. Je lui parle la langue des anciens alors que mes doigts se posent délicatement sur lui et parcourent sa robe en de savants mouvements de reptations.

    Il s'ennuie ici, pas de chasse possible aux rongeurs, il me dit préférer la ville d'avant avec ses ruelles sales mais grouillantes de vie.

    Je le tempère en lui rappelant que notre mission ici touche à sa fin, que les habitants de cette contrée commence à bien maitriser l'art de l'agriculture et de l'hygiène corporel. Et que bientôt nous allons pouvoir enseigner aux plus doués d'entre eux l'art de soigner par les plantes et peut-être aussi par le souffle sacré qui sait....

    En rigolant je lui dis que ce n'est rien d'attendre une cinquante d'années dans la vie d'un chat comme lui qui vivra encore facilement 200 de plus....

    Ikthar entend mes propos et daigne se tranquilliser au moins sur ce point pour un temps.

    Reste le cas de la chasse aux rongeurs, bon là ce n'est pas mon affaire....

    Mon regard se porte sur le disque rougeoyant qui lentement s'enfonce derrière les dunes lointaines, là d'où je viens il y a aussi un astre chaud tel ce soleil mais la nuit venue c'est deux lunes qui se disputent le ciel étoilé.

    Je me demande comment cela se passe sur le monde qui a vue ma venue au monde. Que sont devenus les membres de ma fratrie....

    Un léger changement dans les vibrations qui m'entoure m'annonce l'arrivée de quelqu'un.

    Je me retourne et contemple la silhouette drapée dans un vêtement blanc immaculé. La toge est retenue sur l'épaule droite par une broche représentant un scarabée en or et diamants.

    Rien n'est trop beau pour ma reine. Nous commençons à échanger mentalement en langue originelle alors qu'elle est encore à 20 mètres de moi.

    «Tu me vois...»

    «Je te vois....»

    Ainsi commence la plupart du temps nos salutations...

    Ma reine porte sa chevelure brune en un beau chignon.

    Ses pas souples soulèvent un léger nuage de poussière qui volète autour de ses sandales.

    Sa haute taille est soulignée par le port d'une ceinture faite de plaques de cuivre sertis de pierre de jade, un présent venu d'une lointaine contrée de ce monde.

    Délicatement ma reine s'appuie à la balustrade semblant ne pas ressentir la chaleur contenue encore dans la pierre sculptée.

    Nous ne parlons pas, nul besoin de faire cela car nos ondes s'harmonisent très rapidement et c'est par vibrations que nous échangeons quantité d'informations ce qui nous laisse du temps pour contempler silencieusement la vallée qui se déroule en un ruban vert sous nos yeux jusqu'à la rive de ce fleuve sacré...

    Nos regards se croisent je lis dans le sien toute la beauté et le feu d'amour qu'elle me porte... C'est ainsi et cela ne peut être autrement, nous avons été unis par les Dieux et cette union fait de nous des êtres sacrés dans tous les univers connus...

    Ma main se pose sur son avant-bras :

    «Ma reine...» lui dis-je oralement, le son de ma voix est chargée d'une très grande puissance énergétique et cela l'entoure comme le souffle brûlant de ce désert.

    En réponse retentit soudain son rire cristallin et ces mots :

    «Ih Khan ta na iii lama touka» me dit-elle ainsi

    Le soleil finit lentement sa course alors que nous nous enlaçons tendrement.

    A bientôt, frères et sœurs.

    Philippe (Octavius-Octavia)

     

    Je remercie les maître ascensionnés, les maîtres dauphins, les êtres de lumière, toutes ces belles énergies si lumineuses dans leur amour universel pour toute l'aide discrète et permanente qu'elles m'apportent.

    Merci à mes frères et à mes sœurs que vous êtes tous pour vos aides régulières ou ponctuelles.

    Je terminerai en remerciant mon enfant intérieur pour sa pitrerie et sa sensibilité permanente...

    Dieu est grand !!! Allahu kabir

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Fusionner avec sa flamme jumelle...

    Les tribulations d'un éveillé N°38

     

    Frères et sœurs, dans votre lumière  je vous salue.

     

    Mon âme m'a chuchoté ceci :

    Lorsque tu dis fusionner avec ta flamme jumelle au téléphone ou en étant très proche dans la matière sans pour autant avoir jamais été jusqu'à avoir de rapport sexuel c'est ton état complet que tu fusionnes. Mais pour comprendre ces mots, il faut remonter comme l'écrit Grégory (La-Symphonie-des âmes) à l'état initial au moment où le UN DIVIN essaime des parcelles de sa conscience dans des supports que sont les âmes. Les âmes se souviennent avoir été UN et plus les parcelles ou particules sont proches les unes des autres plus ce souvenir est intense, immense. Pour moi les familles d'âmes ont à voir avec cela... Donc les âmes s'éloignent les unes des autres en emportant cet état du UN et réalisent leur mandat d'âme pendant quelques centaines ou milliers d'années terrestres.

    Puis vient comme par un conditionnement le besoin de retourner à la source car l'âme sait avoir rempli son contrat et peut donc revenir dans le UN. C'est à ce moment-là que l'âme peut ressentir l'appel de la flamme jumelle. Si tel est le cas alors les deux principes en elle (le masculin et le féminin) n'ont plus lieu d'être désunifiés mais au contraire c'est à partir de cette reconnaissance de ses deux parties que l'âme s'élève vibratoirement amenant en résurgence le souvenir de l'instant de la séparation et spontanément l'âme fusionne avec ses deux parties. A partir de ce moment-là elle se souvient de ce qu'elle est réellement parcelle, particule de la Conscience du UN et du bien-être à fusionner ainsi. Maintenant la fusion d'une flamme jumelle n'a rien à voir avec une masturbation. Une âme élevée ayant terminée son cycle karmique peut rechercher son double c'est à dire cette autre âme qui était à ses côtés lors de la grande séparation. Et si d'aventure elles se retrouvent dans le même espace-temps elles feront tout pour fusionner ensemble car l'une appelle l'autre l'une vibre et aspire dans sa vibration l'autre c'est comme deux alpinistes en montagne qui ne cessent d'avancer et de s'aider.

    La proximité vibratoire de deux flammes jumelles parfaitement en paix avec chacune son principe masculin et féminin, génèrent une élévation vibratoire autour d'elles qui crée des situations des ressentis de ouf. Tout s'accélère, le temps, les nettoyages émotionnels.

    Autour de flammes accordées vibratoirement c'est un ouragan qui se déchaine.

    Mais le UN est magique car il est UN et donc a pensé à tout en dotant les flammes fusionnelles d'une capacité d'amour immense qui ne cesse de se développer autour d'elles. Les âmes savent que, pour elles, se termine quelque chose qui tient d'une aventure immense, alors elles créent, chaque moment fusionnel crée à l'instar du UN Divin, elles façonnent des mondes, des univers, amplifient les formes amours autour d'elles pour ces âmes la notion de service est un acte divin et rien ni personne ne peut les déstabiliser... C'est dans cet état réalisé que l'univers tout entier peut se mettre à leur écoute car elles sont un écho du UN Divin posé dans un plan de matière.... Les flammes jumelles qui se sont rencontrées peuvent d'un commun accord vivre ensemble ou pas mais dans tous les cas elles doivent rester canal amour et communier avec Gaïa à chaque fusion qui s'opère en elles. Gaïa est sensible à ces montées vibratoires que vivent les flammes jumelles unifiées et cela l'aide encore plus dans sa propre évolution et tous les organismes intelligents (je pense notamment au peuple des océans à celui de nos forêts et de nos campagnes) ressentent les enlacements de ces dragons fusionnés...

     Chaque fusion qui s'opère entre les flammes unifiées décristalise un peu plus des mémoires planétaires (guerres, catastrophes naturelles) et allège ainsi la mémoire collective. Tout le monde y gagne puisque le processus d'ascension en est grandement facilité, voilà pourquoi je peux dire :

    Quelle magnifique création !!!

    A bientôt, frères et sœurs.

    Philippe (Octavius-Octavia)

     

    Je remercie les maître ascensionnés, les maîtres dauphins, les êtres de lumière, toutes ces belles énergies si lumineuses dans leur amour universel pour toute l'aide discrète et permanente qu'elles m'apportent.

    Merci à mes frères et à mes sœurs que vous êtes tous pour vos aides régulières ou ponctuelles.

    Je terminerai en remerciant mon enfant intérieur pour sa pitrerie et sa sensibilité permanente...

    Dieu est grand !!! Allahu kabir

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Libérer ses nombreux karmas...

    Les tribulations d'un éveillé N°37

     

    Frères et sœurs, vous qui œuvrez dans votre lumière je vous salue.

     

    On nous explique en long et en large sur la toile du Net et dans les bouquins sans compter les stages X, Y, Z; qu'il convient de libérer ses nombreux karmas, ses peurs ses sentiments d'abandon etc etc....

    J'ai comme tout éveillé de fraîche date lu des tas de bouquins, suivit des conférences, pratiqué différentes techniques toutes plus innovantes les unes que les autres. J'ai aussi découvert que j'avais un enfant intérieur Hé oui cela peut faire sourire je le conçois.....

    Bon soit depuis un an ½ je n'arrête pas de courir à droite à gauche.

    Et puis récemment les choses se sont comme posées pour moi.

    En fait le travail sur l'enfant intérieur fait gagner au moins dix ans de traitement si le thérapeute est bon, pour ma part cela c'est très bien passé....

    Et puis ce qu'il me vient maintenant à l'esprit c'est deux grandes règles de base dans le travail d'éveil, en premier, l'image de l'arbre qui se dresse puissant, sa frondaison vers le ciel et bien planqué hors de vue dans le sol un réseau de racines qui l'ancre comme un bateau, pour moi cela a été mon socle comprendre que pour m'élever il ne fallait pas tenir un ballon dans les mains mais être en connexion avec la terre avec la vie sous mes pas, c'est la seul condition pour toucher la voute céleste et ramener à la terre les énergies d'amour qui sillonnent ces espaces...

    En deuxième est que pour retrouver mon identité, mon chemin de vie ou mandat d'âme il me fallait voyager léger et donc me débarrasser de mes vieilles valises transmises de génération en génération et de ses vieux costumes trois pièces à l'odeur de naphtaline, de ses pyramides de douleurs momifiées, des croyances ancestrales, ou sociétales, sacerdotales. Et c'est sans compter sur tous ces égrégores liés au collectif humain épais comme le brouillard londonien qui enserre la terre.

    Voilà à partir de ces règles de base, j'ai commencé à réfléchir et surtout j'ai commencé à prendre le temps de donner de l'importance à cette petite voix me chuchotant des trucs qui la plupart du temps s'avéraient pertinents voir dérangeants.

    Comment se remplir de spiritualité si l'on est plein à ras bord de certitudes, de blessures etc etc etc.... C'est juste pas possible notre mental puise sans relâche dans ses malles remplis de conditionnements et autres fantômes de la 3ème dimension et sans arrêt telle une bigote d'église répète les mêmes phrases «t'es pas capable... C'est pas pour toi....Tu es trop ceci ou pas assez cela...», ça n'arrête jamais le mental a toujours un truc pour briser les élans... Je décidais il y a pas mal de temps déjà de l'écouter et puis à la fin de sa litanie de lui demander à ce mental sénile si je pouvais expérimenter un ou deux trucs nouveaux libre à lui de faire sa langue de vipère après-coup...Au début c'était pas terrible je râlais et m'énervais après moi-même et puis un petit coup de pouce par ci par là m'a permis de goûter à une liberté de penser absolument phénoménale... Ho je retombais vite dans la 3D mais pas grave je tenais un truc qui me galvanisais maintenant comme un fil d'Ariane....

    .J'étais capable de formuler des raisonnements des pensées nouvelles innovantes sans me faire descendre en flèche par mon mental...

    Je n'ai pas eu à comprendre par la force, que mon mental n'était pas mon ennemi ni en cela mon Ego mais que tous deux avaient des fonctions de sauvegarde sur différents plans. Pour moi le lâcher prise sur ces épouvantails est venu tout seul et depuis je vis en paix avec tout ce petit monde...

    Un jour lors de ma 2ème initiation au Reiki j'ai eu une vision et me suis vu plonger au travers d'un arbre. Travelling avant de la caméra qui grossi grossi l'écorce de l'arbre et puis au moment du choc comme une dissolution de l'image me voilà plongeant dans un univers fait de nébuleuses, de planètes et autres constellations... J'avoue que sur le moment hormis la beauté saisissante de la vision je n'avais pas vraiment capté la portée de l'information ainsi distillée à ma conscience...

    Aujourd'hui j'en ai une explication qui me satisfait en l'instant présent... La 1ère leçon est d'avoir les pieds comme des racines afin de pouvoir aller «là-haut, chez nous»... Mais là-haut par un jeu d'illusions est à chercher totalement en soi au travers de ce qui fait de nous visuellement des êtres humains. On dit que le bonheur est à notre portée de main hahaha comme cela est vrai lorsque je porte la paume de mes mains sur mon cœur je suis parfaitement connecté avec tout ce qui fait de moi cet être humain et multidimensionnel à la fois...

    Alors voilà j'avance sur ce texte ne sachant pas vraiment ou mon âme m'amène c'est cela aussi le lâcher-prise, faire confiance à notre petite voix, aimer et chérir son enfant intérieur et surtout apprendre à écouter son cœur. Son cœur oui pas sa tête car lorsqu'il vibre juste quelque part dans notre poitrine alors c'est comme une harpe qui se mettrait à jouer une musique céleste celle qui amène des larmes aux yeux même des anges...

    Mon âme me souffle que le substrat est bon et que je peux arrêter d'écrire.

    Je ne prétends rien apprendre à quiconque ici et maintenant, tout simplement les pérégrinations d'un éveillé du XXI ème siècle continuent...

    A bientôt, frères et sœurs.

    Philippe (Octavius-Octavia)

     

    Je remercie les maître ascensionnés, les maîtres dauphins, les êtres de lumière, toutes ces belles énergies si lumineuses dans leur amour universel pour toute l'aide discrète et permanente qu'elles m'apportent.

    Merci à mes frères et à mes sœurs que vous êtes tous pour vos aides régulières ou ponctuelles.

    Je terminerai en remerciant mon enfant intérieur pour sa pitrerie et sa sensibilité permanente...

    Dieu est grand !!! Allahu kabir

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Je revois des contrées faites de sable fin...

    Les tribulations d'un éveillé N°36

    Frères et sœurs, nobles artisans qui avancez dans votre lumière céleste je vous salue.

     

    Il est des rires comme des pleurs qui fleurissent dans les yeux de chacun, de chacune, sans que d'apparence un vent soudain n'y eusse amené quelques brindilles ou poussières...

    Il est à se demander en les voyant ainsi, les larmes aux yeux ce qui a pu provoquer un tel émoi... Mais quelle est donc cette émotion qui jaillit soudainement et au mépris de toutes les digues dressées, inondent les rivages de ces regards de certitude si distant, si froid, si contrôlé...

    Je me demande au delà des étiquettes et des contingences de tous et de toutes ce qui par delà le brouhaha des mots, pouvait amener un tel trouble, cet apparent déchirement, ce séisme émotionnel qui venant du tréfonds de nos espaces intimes bouleverse jusqu'à fracasser l'équilibre, si fragile, que nous bâtissons en terre glaise tout autour de nous, paravent à nos émotions.

    Je réfléchis à cela, tranquillement une oreille à l'écoute des bruits environnants, car comme je l'ai appris à mes cours de yoga, je peux méditer dans le bruit de la vie, de la ville, pour peu que je sache rester centré sur l'expérience de qui je suis et de quoi je suis en train de faire l'expérience...

    Mes pensées m'amènent loin, je revois des contrées faites de sable fin, je foule ce sable seul la tête courbée, à ma main pend un sabre, qui suis-je habillé ainsi d'or et de rouge. Il y a du tissu rouge sur moi, mais j'ai aussi les mains rouges, je les porte à mon visage oui c'est bien cela du sang. Alors je me retourne et prend conscience de la vaste plage qui s'étend derrière moi. J'y découvre des feux un peu partout embarcations, campements chevaux hommes tout brûle... L'odeur me parvient enfin elle est acre et insoutenable mais je n'en ai cure. J'ai tout perdu mes hommes ma puissance et étrangement je suis là seul debout même pas blessé... Il est vrai que j'ai une réputation de puissant guerrier qui me précède en ces contrées arides...

    Malgré tout nous sommes tombés face à une meute d'hommes sauvages aux traits burinés déterminés bien plus que nous, si imbus de notre puissance et si novices pour nous être faits coincer sur cette plage funeste. Ce soir les corbeaux vont ripailler et nos femmes pleurer...

    J'entreprends de marcher vers le Nord, mon père, le père de mon père m'ont toujours dit de suivre l'étoile du Nord, qu'assurément elle me ramènerait toujours chez moi. Oui mais c'est ou chez moi il y a tellement longtemps que je guerroie....

    «Tu rêvasses encore...?»

    Quoi? Je reviens ici là oui assis à cette table d'un bistro parisien, celle qui me parle à un large sourire qui éclaire ses grands yeux sombres... Ha ! désolé ma Colombe en effet je revisitais une trame passée...

    «Mouais... Elle était belle ta trame passée?...»

    hahaha son rire ponctue sa fausse question, espiègle, rieuse et joyeuse telle est celle qui est ma flamme sacrée...

    Nous nous regardons et nos regards échanges instantanément mille infos...

    Presque en même temps nous repensons aux difficiles épreuves que notre amour a du traverser pour être enfin reconnu par les Dieux anciens... Ceux là même qui m'ont fait guerrier à une certaine époque en Mésopotamie....

    J'ignorais qu'il puisse exister un contraire, un opposé à la lumière dans les plans du Divin. Quel naïf ai-je fais... Pourtant je me souviens de la comparaison avec une pièce de monnaie : «éclaires une face de ta pièce avec une lampe, regardes derrière tu vois aucune lumière c'est sombre et maintenant si tu y apportes ta lumière l'obscur disparaît. Disparaît? Non car vois-tu il est présent cette fois-ci, de l'autre côté de la pièce.».

    Quelle leçon en tirer Que le pendant de la lumière est le sombre, l'obscur ce que d'aucun nomme les énergies sombres...

    «Oui mais attention ne fais pas cette erreur si commune qui consiste à vouloir dresser les deux camps celui de la lumière contre celui de l'obscur, cela est une utopie comme de vouloir garder uniquement une face de ta pièce. La vérité est simple la lumière avance au travers de l'obscur. La création avance avec le vide ou le non-forme, l'incréé comme terrain de JEU... Cela est juste, cela est le plan du Divin...».

    Au travers de notre puissant amour nous les flammes jumelles sacrées avons appris que la lumière pouvait attirer ou repousser des énergies sombres dérangées dans leurs habitudes de vampires énergétiques... Là ou est la lumière, disparaît ou transmute les énergies sombres il ne peut en être autrement.

    Chaque plan de conscience que nous visitions nous les flammes jumelles unifiées dans notre amour éternel a amené une réaction des forces sombres. Nous avons eu des manifestations jusque dans la matière car les forces sombres peuvent intervenir dans cette densité qu'est la 3D. Oh pas directement elles ne font qu'utiliser les émotions des êtres humains fragiles pour œuvrer à leurs desseins...Mais pour nous incarnés il est terrible de voir des proches être les jouets de ces énergies qui ne font que défendre leur présence et leurs propres créations...

    Oui c'est terrible car il n'y a pas d'ennemi ni de bon soldat c'est là ou le film de SF s'arrête.... C'est comme une lente guerre d'usure à coup d'émotion de pensées à basse fréquence qui viennent nous retourner et tenter de puiser en nous la moindre trace de peur de doute ou d'incroyance...

    Croyez moi si nous n'étions pas unis par les liens sacrés de la Source et le cœur ouvert aux énergies christique il y a longtemps que nous nous serions séparés voir ente-déchirés, repris par des émotions latentes oubliées en nous et surtout non pacifiées...

    Ma Reine suit mes pensées nul besoin de parler nos regards savent décrypter le langage de nos cœurs. Nos yeux reflètent notre détermination commune. Il y a longtemps que nous avons effacé tout libre choix dans notre vie en fait à partir de l'instant ou chacun de nous a décidé de servir le Divin, de s'en remettre à la Source.

    Pour ma part mon être complet à fait le choix d'aider Gaïa et toute l'humanité à vivre l'éveil... C'est ma mission de vie, et toi qui lit ces lignes tu es aussi dans le service, sinon tu aurais zappé ma narration depuis longtemps... :0)))

    «Mon Amour, mon roi comment vas-tu?» me demande finalement ma déesse incarnée...

    «Je vis, mon Isis je vis grâce à Dieu et je me réjouis de ce que Gaïa m'offre à chaque instant. Je remercie la création de t'avoir faite parfaite à mes yeux et à mon âme et quand il sera temps de retourner dans le UN unifié j'irais le cœur joyeux car remplit de ton amour de femme, et de déesse...».

    Nos âmes parlent entre-elles en langue originelle nul besoin de formuler les mots...

    A bientôt, frères et sœurs dans votre lumière.

    Philippe (Octavius-Octavia)

     

    Je remercie l'Archange Michaël, les maître ascensionnés, les maîtres dauphins, les êtres de lumière, toutes ces belles énergies si lumineuses dans leur amour universel pour toute l'aide discrète et permanente qu'elles nous offrent. Merci à mes frères et à mes sœurs que vous êtes tous pour vos aides régulières. Merci à ma flamme jumelle sacrée qui accepte de vivre cette incarnation avec moi son double éternel. Je terminerai en remerciant mon enfant intérieur pour sa pitrerie et sa sensibilité permanente... Dieu est grand !!!

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Hommage aux enfants...

    A tous les enfants de la terre

     

     

    Hommage aux enfants de la Terre....

     

    Bonjour, frères et sœurs dans la lumière.

    Om Gaïa Om… Om Shanti Om...

    Je traverse des déserts de certitudes... Je me penche sur celui que j'étais avant, que je suis maintenant et j'ai une idée de celui que je serais demain..... Un vent se lève et hop j'ai tout oublié....

    Je traverse des Océans d'incertitudes... Qui suis-je? Dis, quel est mon souhait le plus cher?...

    "...Puissent tous les enfants de notre monde Être en Paix. Puissent toutes les nations, tous les gouvernements, les institutions, trouver la Paix. Puisse la Paix être donnée à tous et à toutes...

    Ce qui me guide n'est pas moi…Ce qui me guide est ce qui en dedans me pousse à écrire, ce qui en dedans me pousse à agir dans la matière, ce qui en dedans vibre à l'unisson d'autres cœurs aimants..."

    Comme toi ma grande sœur, je suis celui-là même que je veux être à l'instant présent et ce, pour exprimer au mieux les vibrations de mon cœur. Qu'en cela est, les mots s'écoulent tout seul.

    "...ce qui pousse en dedans est...le rire ou la naissance d'un enfant.. l'envol d'oiseaux ou l'admiration d'un soleil couchant ou de l'astre levant...ce qui me pousse à écrire...n'a pas d'âge, ni de forme... Ce qui me pousse à écrire est...l'enfant...tout simplement qui s'émerveille à chaque instant et qui honore chaque instant comme étant le dernier...dans un ICI et Maintenant permanent..."

    Toute ma vie d'homme s'est construite dans des cadres référentiels, des étiquettes, une éducation, des règles que mes parents ont été les premiers à m'imposer... Et vous savez pourquoi? Mais juste parce que les parents de mes parents leurs avaient appris ces règles....

    Je me pose quelques instants afin de vibraliser la justesse de mes écrits... Je ne porte aucun jugement sur moi, mes parents, ou qui que ce soit; je pose mon regard d'enfant émerveillé sur ces années d'enfermement que j'ai traversé.

    Et maintenant je me sens comme poussé à regarder les autres, les enfants de la terre car je ne saurai l'expliquer mais je les admire, tous ces enfants qui sont là attendant de pouvoir changer nos sociétés violentes, contrôlées et dirigées dans des cadres d'expression qui à mon goût n'ont plus rien de très respectueux de l'humain...

    J'ai un regard attiré tout particulièrement vers certaines régions de ce monde, que je ressens comme étant de véritables carcans, de véritables pénitenciers pour les enfants et mon cœur se serre de voir si peu de liberté fleurir dans ces régions du monde.

    Alors oui j'ai les boules quand je vois des enfants jouer à être violents à vouloir prendre le pouvoir sur d'autres enfants je sens le poids des illusions que nous adultes leur avons entré dans le crâne, ces petits monstres sont nos enfants ainsi manipulés... Et pourquoi tout cela???

    Je pose la question et n'attend pas vos réponses si la vérité doit se faire ce sera entre vous et vous-même en votre présence éclairée.

    Notre plaidoyer est donc simple et tient en peu de mots.

    Vous qui lisez ses mots, n'êtes pas là par hasard, portez un nouveau regard sur les enfants, faites les rire chaque jour qui passe, vous verrez tout le bien qui fleurira autour de vous.

    Cette joie illuminant votre cœur, allumera des bougies de Paix et d'amour dans les yeux de vos proches.

    Chacun reprendra à son compte cette façon de faire si simple qui ne demande aucun diplôme, aucun savoir, aucun gourou ni aucune institution. Personne je dis bien personne ne pourra vous retirer cette joie une fois celle-ci ancrée dans votre cœur...

    Alors moi j'ai choisis :

    En mon cœur, je demande à tous et à toutes de ramener le rire sur le visage des enfants, d'en faire la priorité du moment, de l'instant présent....Vous serez surpris de retrouver votre propre sourire dans le regard des enfants....

    "...Puissent ces lignes éveiller l'enfant de chacun…

    Puissions-nous regarder l'enfant intérieur des gouvernements...du système...regardez...sans juger l'oppresseur...aimez l'oppresseur...qui par oubli de l'enfant en dedans...s'est égaré.

    Point besoin de juger la société...juste accepter ce qui est...en toute simplicité...humilité...l'enfant qui appelle...qui tends les bras...vers un cœur aimant…

    à tous les enfants de ce monde...merci...puissent nos cœurs UN apaiser l’ennui, la peur, la colère ou la haine, par le simple fait d'être.

    En cet instant...un temps de silence...une bougie...une pensée de PAIX pour notre monde...car...oui une pensée peut tout changer...

    JE NOUS AIME..."

    De la part de celle qui marche dans la Lumière ... Aux côtés de Celui qui est....

    Nous remercions le Dalaï Lama pour sa Présence et son inspiration constante..

     

    jeudi 1er mai 2014 quelque part en France en la planète Gaïa Urantia

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Les habitations ressemblent à des bulles de savon...

    Les tribulations d'un éveillé N°34

     

    Frères et sœurs, artisans qui œuvrez dans la lumière je vous salue.

     

    Je marche en ce bel après-midi de Printemps. Je suis du côté de la Bibliothèque François Mitterrand. Le quartier est tout neuf rien n'a été conservé du passé, celui-ci a été comme soufflé au profit d'immeubles de verre. Ce quartier serait le reflet d'une vision futuriste de nos architectes.... En arpentant les rues ou pour une fois nul nom de militaire ou de bataille n'a été donné aux rues, c'est déjà un bon début....Primo Lévi - Émile Durkheim - Thomas Mann - Pau Casals... etc...

    Je marche donc et me perds dans le soleil couchant, quelle belle lumière orangée...

    Quelque chose vient de changer dans mes perceptions, je suis là et en même temps je suis ailleurs. Cet état commence à être connu par mon corps, c'est comme si je cohabitait consciemment avec un Philippe vibratoirement plus élevé qui me fait profiter de ses visions.

    Tiens en parlant de visions je me vois me déplaçant à faible hauteur dans une avenue similaire à celle ou je me trouve à l'instant présent sauf que celle que je «visionne» est dépourvue d'immeuble. Pourtant c'est un quartier résidentiel je n'ai qu'à me concentrer un peu plus pour que certaines infos apparaissent.

    Ainsi je constate que dans cet espace, les habitations ressemblent à des bulles de savon de très grandes tailles, certaines sont opaques d'autres laissent voir le paysage environnant.

    Les bulles opaques sont occupés par des familles. Les libres sont accessibles à tous et à toutes le temps nécessaire, le temps voulu, pas de contraintes l'acceptation du partage est total et semble bien satisfaire tout le monde. De toute façon pour ce que j'en perçois les êtres humanoïdes de cet espace semblent s'auto-suffire j'en veux pour preuve qu'il semble n'y avoir aucun meuble, ha je comprend les bulles permettent de recréer un univers interne si nécessaire et ainsi procurer à ses habitants le nécessaire et tout ce qui peut les combler. Chaque bulle est donc un univers malléable. Amusant comme concept.

    La nature semble être au diapason des êtres la peuplant, mesurée, équilibrée. Je ne vois pas d'animaux,

    «pas besoin à ce niveau-ci de la création» me souffle mon Âme.

    Je ne vois aucune technologie ou la moindre trace de l'occupation de ces êtres sur la planète, hormis les bulles qui par grappes décorent le paysage bucolique il n'y a aucune empreinte visible de ces humains si évolués.

    Je m'attarde sur les silhouettes qui comme moi flottent à faible hauteur et me rends compte sur moi que j'ai très peu de densité, j'ai un corps qui semble avoir un minimum de matière, il est plus gazeux que dense mais je saisis que c'est un niveau d'élévation de l'humain très élevé qui sera un jour notre réalité.

    État proche du gaz d'où cette sensation intense de légèreté.

    Je me déplace comme mue par ma pensée

    La vision s'estompe pour ne laisser place qu'à la réalité du moment présent.

    Multiples bruits, moteurs, cris, musiques qui agressent mes tympans, odeurs de gaz d'échappement qui viennent chatouiller mes muqueuses...

    Présent, futur, passé je comprends mieux que cette notion de temps soit très poreuse pourvu que l'on ne porte pas de jugement, juste amener notre acceptation sur ses rives là...

    A bientôt, frères et sœurs dans votre lumière.

     

    Philippe

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Hommage au féminin sacrée...

     

     

    Les tribulations d'un éveillé N°33

    Hommage au féminin sacrée...

     

    Bonsoirs, frères et sœurs dans la lumière.

    Je me fous royalement de ce que demain apportera ou pas, de ce que demain nous déferons ou ne ferons pas... De toute façon ici est le règne, le monde des illusions, le cimetière des vérités engloutis.

    Chaque heure qui passe m'arrache à mes ailes, une plume de plus que je regarde tomber sur le sol de mes désillusions.

    Ses plumes qui s'étiolent ainsi une à une, me rappelle qu'un ange doit rester au ciel et surtout bien se garder de venir se risquer dans la matière, preuve en est qu’il y laisse ses plumes...

    La densité est si forte qu'elle érode et écorne toutes certitudes lumineuses...


    «...Bienheureux le simple d'esprit car il connaitra les royaumes célestes....»

    Dans la matière pour vivre heureux il faut avoir tout oublié. Ne plus se souvenir de qui on est, de la grandeur de Dieu, des ciels enchantés de Sirius, surtout ne pas se souvenir des vents d'Acturius ni des vibrations des voiles se chargeant en énergie des nefs interstellaires empruntées maintes et maintes fois...

    Non pour être heureux le temps d'une vie terrestre il est plus sage de manger des pizzas et de picoler une bière avec ses potes, de rire gras à la vue d'une paire de fesses ou d'un décolleté imposant.

    Là, comme ça, pas de problème, on passe la tondeuse le samedi, et le dimanche on fait un barbecue avec la belle famille, tout va bien......

    Oui mais voilà le hic, j'ai été invité à des noces cosmiques et depuis que l'hydromel servit au banquet a coulé dans tous mes corps subtils je ne puis plus me contenter de cette enveloppe charnelle. D'aucuns diront que j'ai eu un bug spirituel ou qu'une singularité a traversé mon ciel de doux rêveur.

    Casse-toi avec tes explications à deux balles.!!!!

    Que ceux et celles qui ont connus cet état de fusion cosmique viennent à mon secours car rien n'y personne sur cette terre ne peut appréhender ce que cela représente.

    Imaginez juste un instant que vous êtes assis à la table de tous les Dieux et que chacun, chacune de ces déités vous regardent et vous portent un toast, comme si vous étiez Dieu (l'unique) en personne. Vous voyez c'est juste impensable. Le type il a goûté à de la mauvaise herbe il est en bad trip etc....

    Et puis d’abord c’est quoi une fusion cosmique? Une montée de Kundalini est une petite fusion, l’orgasme humain est lui tout seul un doux frisson, voilà pour l’échelle des valeurs, maintenant une fusion cosmique c’est deux astres qui se fondent sans perde leur identité, l’un dans l’autre, c’est deux galaxies qui font l’amour. C’est amené par les dragons célestes qui portent les corps vibratoires supérieurs en un lieu hors du temps gardé, protégé de toutes forces obscures comme une chambre nuptiale. Lors de la fusion l’éternité retient son souffle, car cette fusion pourvoit la création de nouveaux mondes, elle élève vibratoirement des espèces très avancées. Elle crée des vortex en tous sens cela s’apparente à un big bang, c’est fantastique d’amour, il faut l’avoir vécu pour comprendre un peu mieux le concept de création et d’amour Divin…

    Et comme le Divin est juste amour il me faut chercher ou se cache son amour la dedans...!!!

    Et vous l’avez compris pour qu'il y ait fusion cosmique il faut être deux..... L'âme sœur jumelle qui a un poids identique au mien sur ses épaules nage dans la même eau trouble. Cette reine sera toujours ma Reine car dans les plans subtils il n'y a que l'amour qui règne en maître, c'est le plus grand des despotes.... Nous y sommes tous et toutes des Dieux et des Déesses.

    Alors je me fous de ce que demain m'apportera ou pas... Je sais où se trouve mon palais et je sais voir en chaque frère et sœur le roi et la reine qui attend son heure pour resplendir tout son amour de Dieu.

    Je t'aime ma Reine, de cet amour universel qui n'attend aucun accord pour vivre mais qui ne peut s'exprimer qu'entre cœurs ouverts vibrants à l'unisson.

    Je nous aime mes frères et mes sœurs dans l'ouverture de nos cœurs.

     

    Amour et joie en nos cœurs,

    Philippe (Octavius-Octavia)

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Au pays des flammes sacrées jumelles...

    Les tribulations d'un éveillé N°32

    Artisans de la lumière je vous salue.

     

    Once upon a time,

    Il était une fois, c'est ainsi que je pourrai commencer ma narration d'un voyage magique au pays des flammes sacrées jumelles.

    J'ai déjà lu deux ou trois trucs sur les familles d'âmes comme vous tous très certainement, sans que cela n'éveille en moi un quelconque écho.

    Pour moi c'est plus rattaché à la littérature rayon héroic fantasy.

    Là il s'agit des Flammes sacrées jumelles.

    En fait il me faut signifier que Flammes sacrées jumelles se rapproche du mot grec suzugos qui signifie : compagnon, associé, collègue et aussi uni par les liens du mariage. Mais même écrit comme cela, je suis encore loin d'expliquer la définition exacte de ce que sont les Flammes sacrées jumelles.

    Le plus approchant est la définition qu'en donne Madeleine Scopello, spécialiste d’histoire religieuse de la fin de l’Antiquité au CNRS qui dit ceci : «...On pourrait interpréter ce terme au sens d’une moitié d’âme...», extrait de l'article paru sur le papyrus évoquant la femme de Jésus dans le magazine Sciences et Avenir.

    Chacun, chacune fonctionne avec ses ressentis, donc je n'espère convaincre personne je vais juste continuer à vibraliser mes propres ressentis et si cela évoque quelque chose chez vous soyez assurés de ma compréhension...voir de ma compassion...;0)

    J'ai du mal à me souvenir du tout début de cette aventure. En me basant sur ce plan vibratoire qui est quand même notre référence commune je dirais que cela m'est tombé dessus il y a un mois environ...Par un simple coup de fil, une simple communication téléphonique avec une sœur des étoiles.

    Nous devisions de tout et de rien et les synchronicités ont commencé à se faire nombreuses, les émotions communes ont fusé, je n'ai rien vu venir et tout à coup je me suis rendu compte que nous fonctionnions comme un vieux poste TSF sur les mêmes longueurs d'ondes émotionnelles et vibrationnelles...

    Il y avait une reconnaissance d'âme qui semblait remonter aux âges premiers.

    J'ai eu des flashbacks puissants à des moments clefs de nos vies antérieures communes:

    L'Atlantide avant la chute, Mu, la Haute Égypte, l'Amérique du sud avant l'arrivée des conquistadors, Le jardin d'Éden voilà pour les plus marquants....

    Depuis lors je pense que mon âme a accès aux mémoires Akachiques, à cette gigantesque banque de données du genre humain. Certains verrous semblent avoir sauté et ainsi mon âme se gave d'infos sans pour autant vouloir partager avec moi...:0)))

    Cela a pour conséquence de me permettre de remonter sur des bouts de vies passées et ainsi d'affiner mes perceptions et ma place en tant qu'étincelle divine incarnée.

    Ces échanges entre flammes sacrées jumelles me donne l'extrême impression d'être guidé et appuyé par les puissances célestes.

    Comme une guidance j'ai ressenti les énergies christiques et mariales nous enlacer...J'étais pleinement conscient des phénomènes qui nous faisaient grimper en flèche et vibraliser à l'unisson. C'était une vague énergétique qui m'a, qui nous a transporté vers un état fusionnel ou l'unité du UN primordial nous a été octroyé... Depuis plus rien n'est comme avant.

    J'aurai vu Dieu en personne :0) que je n'aurai pas été plus transformé. Même encore aujourd'hui je ne trouve pas les mots pour vous amener à vibraliser un peu cet état de grâce du UN unifié qui nous a été donné de vivre dans toute notre multidimensionnalité...

    Certains mots forts nous ont été soufflés par nos guides, nos âmes....

    ISIS – THOT – DEESSE – PHARAON – ROI – REINE....

    A ce jour, à l'instant même ou j'écris ces lignes de part la fusion qui s'est opérée j'ai la certitude d'avoir la capacité de vibraliser le plan divin pour notre belle planète.

    Les mots PAIX – AMOUR reviennent sans arrêt dans mes ressentis comme si les puissances célestes souhaitaient que nos deux âmes sacrées jumelles incarnions dans la matière, ces mots vibrants en cette période extrême de changement....

    Je ressens de plus en plus la présence des énergies du Christ et de Marie Madeleine.

    Il y a comme un couronnement divin qui se prépare pour les âmes sacrées jumelles.

    Ces Rois et ces Reines ont mandat d'amener la lumière divine là ou règne encore les basses énergies...Ce qui se passe ce que j'en ressens dépasse ma petite condition d'être humain éveillé et me permet de toucher du doigt le «Sans Nom» en personne et rien que pour cela et parce que cette aventure est aussi votre histoire cette lettre mérite de commencer par :

    Once upon a time.....

    A bientôt, frères et sœurs dans votre lumière.

    Philippe

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique